Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Dans l’affaire Adama Traoré, l’une des expertises dédouanant les gendarmes est annulée

© SputnikQuatre ans après la mort d’Adama Traoré, mobilisation сontre les violences policières à Beaumont-sur-Oise, 18 juillet 2020
Quatre ans après la mort d’Adama Traoré, mobilisation сontre les violences policières à Beaumont-sur-Oise, 18 juillet 2020 - Sputnik France
S'abonner
L’expertise médicale rendue en mai 2020 dans l’affaire Adama Traoré, qui écartait la responsabilité des gendarmes dans la mort du jeune homme, le 19 juillet 2016, après son interpellation à Beaumont-sur-Oise, a été annulée par la chambre d'instruction de la cour d'appel de Paris.

La chambre d'instruction de la cour d'appel de Paris a annulé ce 1er décembre pour raisons procédurales la dernière expertise judiciaire rendue fin mai qui mettait hors de cause les gendarmes dans la mort en 2016 d'Adama Traoré, a appris l'AFP de source judiciaire.

Me Yassine Bouzrou, l'avocat de la famille d'Adama Traoré, mort en 2016 à Beaumont-sur-Oise, dans le Val-d'Oise, au cours d'une interpellation par des gendarmes, avait demandé le 15 juin l'annulation de cette expertise au motif que les trois médecins ayant rédigé ce rapport avaient fait appel à un confrère cardiologue sans le mentionner dans l'expertise ou demander l'autorisation au juge d'instruction.

Toujours selon Yassine Bouzrou, l’annulation est fondée sur la violation d’une disposition du code de procédure pénale qui oblige les experts à mentionner le nom des médecins qui ont participé à l’expertise.

«Nous pensions depuis le début que ces pseudo-experts avaient rendu une expertise de complaisance. Cette annulation confirme qu’il s’agissait bien d’une fausse expertise qui avait comme unique objectif d’exonérer les gendarmes. La dernière expertise médicale valide qui a été versée au dossier met clairement en cause le plaquage ventral pour expliquer le décès d’Adama Traoré», a-t-il indiqué à L’Obs.

L’expertise invalidée aujourd’hui considérait qu’Adama Traoré ne serait pas mort d’une «asphyxie positionnelle» liée à ses conditions d’interpellation mais «d’un œdème cardiogénique», rappelle encore L’Obs.

L'affaire Adama Traoré

Le dossier donne lieu à la dénonciation de bavures policières tant en France qu’à l'étranger. Ainsi, l'instruction retient le fait d'entraves à l'enquête et de non-assistance à personne en danger. Dans les jours qui ont suivi l'annonce de son décès, plusieurs manifestations se sont tenues à Beaumont-sur-Oise et à Paris pour demander de faire toute la lumière sur les circonstances de l'interpellation.

Une marche s’est tenue le 18 juillet 2020 à Beaumont-sur-Oise à l’occasion du quatrième anniversaire de la mort d’Adama Traoré pour marquer la mémoire du jeune homme et protester contre les violences policières.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала