Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le maire RN de Hayange demande à la police municipale de ne pas faire respecter le couvre-feu

© Sputnik . Dominique Butin / Aller dans la banque de photosCouvre-feu en France, image d'illustration
Couvre-feu en France, image d'illustration - Sputnik France
S'abonner
Fabien Engelmann, maire RN de Hayange où le couvre-feu est avancé à 18 heures à partir de ce 2 janvier, a déclaré qu’il était «hors de question» que la police municipale verbalise pour non-respect de cette mesure. En critiquant cette décision de l’État, il dénonce ses conséquences économiques «dévastatrices».

Alors que le couvre-feu avancé à 18 heures entre en vigueur à partir de ce 2 janvier dans 15 départements français, dont la Moselle, le maire RN de Hayange, Fabien Engelmann, a appelé dans une publication sur Facebook du 1er janvier la police municipale à ne pas verbaliser pour non-respect de cette mesure.

«Sur Hayange, il est hors de question que la police municipale verbalise pour non-respect de ce nouveau couvre-feu à 18 heures», a-t-il écrit sur le réseau social.

Et d’expliquer: «Les travailleurs ne pourront même plus faire leurs courses après le travail. Le risque est de voir les magasins bondés le samedi avec des files interminables».

Selon lui, ce nouveau couvre-feu aura «des conséquences dévastatrices» pour l’économie, notamment en pénalisant les restaurateurs qui ne pourront plus faire de la vente à emporter ainsi que les autres commerçants.

Manque de lits en réanimation

M.Engelmann ne se prononce ni pour un reconfinement local ni pour un couvre-feu avancé. Interrogé par Lorraine Actu, il a critiqué le gouvernement pour ne pas être capable de mettre à disposition le nombre nécessaire de lits en réanimation.

«C’est au gouvernement de prendre ses responsabilités et d’augmenter les lits dans les services de réanimation», a-t-il expliqué au site d’information, soulignant que la promesse des autorités d’augmenter le nombre de lits et des effectifs dans les hôpitaux n’avait pas encore été tenue.

Un couvre-feu à partir de 18h

Sur TF1, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a déclaré le 1er janvier que le virus continuait à circuler en France «avec une disparité entre les territoires». Ainsi, le couvre-feu, actuellement en vigueur à 20 heures partout dans l’Hexagone, sera avancé à 18 heures dans 15 départements dès samedi 2 janvier. La liste des départements concernés, où la propagation du coronavirus est particulièrement rapide, sera révisée dans une semaine.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала