Près de 3.300 Arméniens ont été tués depuis septembre au Haut-Karabakh, assure Erevan

© Sputnik . Valeri Melnikov / Aller dans la banque de photosMilitaires de l'armée de défense de la république autoproclamée du Haut-Karabakh
Militaires de l'armée de défense de la république autoproclamée du Haut-Karabakh - Sputnik France
Depuis le début de l’escalade dans le Haut-Karabakh jusqu’au 1er janvier, 3.330 corps de personnes tuées ont été examinés par des médecins légistes arméniens, annonce le ministère arménien de la Santé tout en précisant que 436 corps avaient été identifiés.

Les médecins légistes arméniens poursuivent les travaux d’identification des victimes du conflit dans le Haut-Karabakh. Pour le moment, ils ont examiné 3.330 corps, a indiqué ce samedi 2 janvier la porte-parole du ministère arménien de la Santé Alina Nikoghosian.

«Du début de la guerre jusqu’à aujourd'hui, 1.441 échantillons ont été prélevés sur les corps en vue de leur identification. Au 1er janvier, 871 échantillons de corps ou de restes étaient en cours d'examen», a-t-elle écrit sur Facebook.

Elle a précisé qu’à ce jour 436 corps ont été identifiés grâce à des tests génétiques médico-légaux.

Mi-octobre, Vladimir Poutine a indiqué dans une interview télévisée que la guerre du Haut-Karabakh avait fait au moins 4.000 morts et des dizaines de milliers de blessés.

De son côté, le ministère azerbaïdjanais de la Défense a fait état le 28 décembre de 2.823 militaires tués dans le conflit.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала