Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Notre vaccin est vérifié plus qu’assez»: le concepteur du Spoutnik V répond aux critiques

© Sputnik . Alexei Danitchev / Aller dans la banque de photosLe vaccin russe Spoutnik-V
Le vaccin russe Spoutnik-V - Sputnik France
S'abonner
Plus d’un million de Russes se sont déjà fait vacciner contre le Covid-19 sans présenter de réactions indésirables. Avant cela, le vaccin Spoutnik V avait été testé plus qu’assez, selon le directeur du Centre Gamaleïa, concepteur du vaccin. Pour leur part, les vaccins étrangers ont suivi le même principe de tests.

Alexandre Guinzbourg, directeur du Centre d’épidémiologie et de microbiologie, concepteur du vaccin Spoutnik V, a répondu aux critiques concernant les risques liés à une vaccination de masse avant d’avoir terminé tous les tests.

«Notre vaccin est vérifié plus qu’assez. D’autant plus que Pfizer, ainsi que Moderna et AstraZeneca suivent notre principe», a-t-il signalé à Sputnik.

Selon le scientifique, plus d’un million de Russes ont déjà été immunisés avec le Spoutnik V sans présenter de nouveaux effets secondaires indésirables.

Vaccin Spoutnik V (GamCovidVac) - Sputnik France
Le vaccin russe Spoutnik V fait preuve d’une grande efficacité lors de la campagne de vaccination en cours
Il a ainsi commenté les propos de la professeur de pédiatrie Maria Theodoridou, présidente du Comité national grec pour la vaccination, d’après qui la Russie et la Chine avaient eu l’audace de risquer une vaccination d’envergure avec des vaccins qui n’avaient pas subi tous les essais requis.

Les vaccins russes

Le vaccin Spoutnik V, le premier remède de prévention du Covid-19 au monde, a été enregistré à la mi-août. En été, il a subi deux stades de tests sur des bénévoles âgés de 18 à 60 ans. Ces derniers ont formé une réponse immunitaire et des anticorps au virus SARS-CoV-2. À l’heure actuelle, les tests post-homologation touchent à leur fin.

Les Russes pourront prochainement se faire vacciner avec un autre vaccin, l’EpiVacCorona, développé par le centre de recherche Vektor de Novossibirsk.

Le travail sur d’autres vaccins russes se poursuit.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала