Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'UE aurait cessé d’appeler Juan Guaido «Président du Venezuela»

S'abonner
L'Union européenne, qui a reconnu la figure de l'opposition vénézuélienne Juan Guaido comme «Président par intérim» du pays en 2019, ne l’appelle plus ainsi après l'expiration de son mandat à la tête de l'Assemblée nationale.

Juan Guaido n’est plus «Président par intérim» du Venezuela pour l’Union européenne, à en juger d’après une déclaration faite ce mercredi 5 janvier par Josep Borell, Haut Représentant de l’UE pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité.

Commentant la situation au Venezuela au lendemain de la prestation de serment des membres de la nouvelle Assemblée nationale vénézuélienne, M.Borrell a indiqué:

«L’UE maintiendra son engagement envers tous les acteurs politiques et de la société civile qui luttent pour ramener la démocratie au Venezuela, y compris, en particulier, Juan Guaido et d’autres représentants de l’Assemblée nationale sortante élus en 2015».

Après l’entrée en fonction du nouveau parlement, l’ancien souhaite toujours légiférer

Le 6 décembre, le Grand pôle patriotique, la coalition qui soutient le Président Nicolas Maduro, avait remporté les législatives, obtenant 67,7% des 5,2 millions de voix exprimées, selon le Conseil national électoral du pays. Le 5 janvier, la nouvelle Assemblée a élu à sa tête l’ancien ministre de la Communication, Jorge Rodriguez.

Bien que 277 représentants aient été élus à l’Assemblée nationale de nouvelle législature, dont le mandat durera jusqu'en 2026, des groupes d'opposition soutenus par les États-Unis ont déclaré le 5 janvier qu'ils continueraient à travailler en tant que «législateurs». La Colombie et d'autres pays d'Amérique latine se sont engagés le 5 janvier à continuer de reconnaître l'ancienne Assemblée nationale.

Reconnaissance de Juan Guaido par l’UE

L'Union européenne avait reconnu Juan Guaido comme «Président par intérim» du Venezuela le 31 janvier 2019, suite aux appels de Washington à considérer l'ancien chef de l'Assemblée nationale comme le remplaçant de Nicolas Maduro à la tête de l'État. Bruxelles avait alors demandé au service diplomatique de l’UE et à celui des pays membres d’adopter des décisions similaires.

L'opposant Juan Guaido, renvoyé le 22 janvier 2019 du poste de président de l'Assemblée nationale vénézuélienne sur décision de la Cour suprême, s'était autoproclamé «Président en exercice» du pays et avait prêté serment pendant une manifestation à Caracas. Donald Trump l'avait reconnu comme «Président par intérim».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала