Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Poutine explique ce qui l'a fait entrer dans la Grande Mosquée de Damas à Noël 2020

© Sputnik . Alexeï Drouginine / Aller dans la banque de photosVladimir Poutine en visite à Damas le 7 janvier 2020
Vladimir Poutine en visite à Damas le 7 janvier 2020 - Sputnik France
S'abonner
Revenant sur son déplacement à Damas le 7 janvier 2020, Vladimir Poutine a raconté dans une interview télévisée pourquoi en ce jour du Noël orthodoxe il avait décidé de visiter, outre une cathédrale chrétienne, la Grande Mosquée des Omeyyades dans la vieille ville.

La visite surprise de Vladimir Poutine en Syrie du 7 janvier 2020 avait été marquée par son tour au côté de son homologue syrien dans la vieille ville de Damas. Un an après, le chef d’État russe en a raconté les détails à la chaîne Rossiya 1.

«La visite a eu lieu le jour où nous avons célébré le Noël orthodoxe, c’était bien évident que nous allions voir une église chrétienne. Mais je voulais bien visiter aussi la mosquée dont vous avez parlé [la Grande Mosquée des Omeyyades, ndlr]. Pourquoi ? Parce qu’il y a des reliques de saint Jean-Baptiste. Pour moi, c’était un peu inattendu qu’une mosquée garde et conserve soigneusement les reliques de saint Jean-Baptiste et [qu'elles soient] vénérées dans le monde musulman», a expliqué le Président.

Vladimir Poutine, qui avait alors offert à la mosquée un Coran du XVIIe siècle, a accentué le fait que les deux religions, le christianisme et l’islam, partagent des valeurs de base.

«C'est pour ces gens qui professent l'islam, ils vénèrent Yahyâ [soit Jean-Baptiste, ndlr], mais aussi Jésus-Christ. Cette proximité des deux religions qui est basée sur des valeurs morales et éthiques communes, des valeurs humanitaires universelles, elle ne peut que susciter l'intérêt et le respect. Il s’agit d’une gratitude aux représentants de l'islam pour la préservation des reliques chrétiennes. Les rencontres là-bas, dans la mosquée et dans l'église n'ont fait que le confirmer », a-t-il ajouté.

Une visite surprise

Le 7 janvier 2020, le Kremlin avait fait savoir que le Président se trouvait en déplacement à Damas où il s’était rendu au poste de commandement des forces armées russes en Syrie et s’était entretenu avec son homologue syrien au sujet de la situation dans le pays et de la lutte contre le terrorisme. La visite n’avait pas été annoncée préalablement par le Kremlin.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала