Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un journaliste du New York Times s’est fait vacciner avec Spoutnik V et évoque son expérience

© Sputnik . Aleskey Maichev / Aller dans la banque de photosТестирование на COVID-19 в лаборатории НИИ Склифосовского
Тестирование на COVID-19 в лаборатории НИИ Склифосовского - Sputnik France
S'abonner
Le correspondant du New York Times Andrew Kramer a raconté s’être fait vacciner contre le Covid-19 avec Spoutnik V. Il a expliqué dans un article pourquoi il a arrêté son choix sur le vaccin russe et a parlé du processus de vaccination à Moscou.

En se faisant vacciner avec Spoutnik V, le correspondant a relaté dans un article pourquoi il a choisi le vaccin russe et comment la vaccination se passe à Moscou.

Il a indiqué qu'il avait pris cette décision après l'analyse des essais de la préparation. À son avis, les principales questions sur le vaccin de la part des sceptiques étaient survenues à cause de l'enregistrement rapide. Mais comme l'a souligné Andrew Kramer, il s'est ensuite assuré de la sécurité de sa composition.

«Les résultats des tests semblent être une véritable réussite des scientifiques russes», a ajouté le correspondant, en rappelant que ce pays avait une longue histoire de réussites en matière de création de vaccins depuis l’époque de l’Union soviétique.

En outre, il a attiré l'attention sur sa disponibilité et la bonne logistique dans les hôpitaux russes. Selon lui, la vaccination en Russie a été claire et sans confusion.

Selon le journaliste, il n’a pas eu les effets secondaires dont l’avaient averti les médecins, comme des forts maux de tête et de la fièvre.

En outre, il a indiqué que le vaccin russe était comparé par certains à une kalachnikov, car il est «simple et efficace» dans son action.

Un enregistrement trop rapide?

Andrew Kramer a expliqué qu'il se méfiait de la polémique politique entourant les vaccinations dans le monde et qu’il considérait que l'enregistrement rapide du vaccin était «politisé».

Néanmoins, il a conseillé aux lecteurs de prêter attention au fait que Spoutnik V est déjà fourni à la Biélorussie, à l'Argentine et à d'autres pays, et par conséquent, toutes les conséquences graves seraient déjà connues.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала