Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Accusé de racisme, un policier US luttant contre la discrimination démissionne faute de «procès équitable»

© Photo Pixabay / photogeiderService de police de la ville de New York
Service de police de la ville de New York - Sputnik France
S'abonner
Au sein de la police de New York, le chef du bureau de lutte contre la discrimination a démissionné après avoir été suspendu 30 jours, accusé de publier des messages haineux à l’encontre des Noirs, Juifs, femmes et membres de la communauté LGBTQ sur un site anonyme, informe NBC News.

Le chef du bureau de lutte contre la discrimination au travail de la police new-yorkaise a choisi de présenter sa démission quelques jours après que des enquêteurs ont déclaré qu’il avait publié des messages haineux sur un site où les policiers exprimaient leurs griefs de manière anonyme, relate NBC News.

L’inspecteur adjoint James Kobel a été relevé de ses fonctions début novembre après avoir été accusé d’avoir posté des messages haineux contre des personnes noires et juives, des femmes et des membres de la communauté LGBTQ pendant plus d’un an en utilisant le pseudonyme «Clouseau», en référence au détective des films «La Panthère rose».

Un porte-parole de la police a annoncé le 10 janvier sa suspension de 30 jours ainsi que le début d’un processus disciplinaire interne. Le 11 janvier, il a été confirmé que Kobel avait donné sa démission.

Contenu des messages

Dans des messages publiés sur le Web, «Clouseau» avait qualifié le procureur du district du Bronx Darcel Clark de «gnou à dents de bonheur», ridiculisé l’avocat public Jumaane Williams en disant qu’il avait le syndrome de la Tourette et traité Barack Obama de «sauvage musulman». Toutes ces personnes sont Noires.

Il a nié être «Clouseau» dans une interview donnée au New York Times. «Néanmoins, malgré mon refus, cela mettra probablement fin à ma carrière», a-t-il regretté. «Où puis-je me refaire une réputation?»

Ses actions dénoncées

Le maire de la ville Bill de Blasio a tweeté dimanche que les messages étaient «absolument dégoûtants» et allaient «à l’encontre de tout ce que nous avons fait pour construire un service de police plus inclusif».

Le dirigeant du syndicat dont Kobel, 29 ans, était membre, a expliqué qu’il avait démissionné pour éviter une audience disciplinaire. De Blasio avait en effet demandé qu’il «soit licencié immédiatement» s’il était reconnu coupable de violations des règles de la police de New York.

«Compte tenu du climat politique actuel et du sentiment anti-police, l’inspecteur Kobel n’a pas jugé possible d’obtenir un procès administratif équitable et a décidé de saisir l’opportunité de présenter sa démission», a déclaré Chris Monahan, président de la Captains Endowment Association.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала