Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un fournisseur d'accès Internet bloque Facebook et Twitter pour certains Américains

CC0 / PhotoMIX-Company / Réseaux sociaux
Réseaux sociaux - Sputnik France
S'abonner
Citant les préoccupations de ses clients dénonçant des cas de censure après la suppression du compte de Trump, un fournisseur d'accès Internet de l'État de l'Idaho a décidé de bloquer Facebook et Twitter. La mesure ne concernera cependant que les clients mécontents de la politique de ces réseaux sociaux.

Le fournisseur d'accès Your T1 WIFI, qui fournit des services Internet au nord de l’État américain de l'Idaho, a bloqué Facebook et Twitter pour certains clients en raison de plaintes de censure, relate la chaîne de télévision locale Krem.

Le compte Twitter de Donald Trump (illustration) - Sputnik France
Trump banni des réseaux sociaux: «On peut parler de nouvelle prohibition avec cette atteinte à la liberté d’expression»
Cette décision intervient après que Twitter, Facebook, Instagram et autres ont banni le Président Trump, l’accusant d'incitations à la violence et de sabotage dans la transition du pouvoir après l'occupation du Capitole par ses partisans le 6 janvier.

Your T1 WIFI dit avoir reçu de nombreuses requêtes de clients pour bloquer Twitter et Facebook en signe de protestation contre ces supposés actes de censure visant M.Trump et quelques-uns de ses sympathisants.

La mesure sera appliquée dès mercredi

«Nous avons appris que Twitter et Facebook sont engagés dans la censure visant nos clients et nos informations», indique un e-mail adressé par le fournisseur d'accès à ses clients.

Logo de Twitter  - Sputnik France
Compte fermé de Trump: ce n’est pas aux géants d’internet de réguler, estime Le Maire
«Notre société ne croit pas qu'un site Web ou un site de réseau social ait le pouvoir de censurer ce que vous voyez et publiez et de vous cacher des informations, de vous empêcher de voir ce que vos amis et votre famille publient», dit le courriel.

Cette mesure entrera en vigueur mercredi 13 janvier et ne s'appliquera qu'aux clients qui ont demandé que ces sites soient bannis.

L’assaut du Capitole

À l'appel de Donald Trump, ses partisans se sont rassemblés à Washington alors que le Congrès s’apprêtait, le 6 janvier, à approuver les résultats de la présidentielle. Le Président sortant, qui ne croit pas à l’équité du décompte des scrutins, a appelé ses sympathisants à se rendre au Capitole.

Des protestataires ont alors envahi le bâtiment pendant plusieurs heures. Au moins cinq personnes ont trouvé la mort pendant les émeutes, dont une femme et un policier.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала