Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un homme ayant participé aux évènements du Capitole s'est suicidé

© Sputnik . Stringer / Aller dans la banque de photosAssaut du Capitole à Washington par des pro-Trump
Assaut du Capitole à Washington par des pro-Trump - Sputnik France
S'abonner
Christopher Stanton Georgia, sympathisant de Donald Trump se trouvant illégalement au Capitole le jour des émeutes, a été retrouvé mort dans le sous-sol de sa maison. Les enquêteurs ont conclu à un suicide.

Mise à jour de l'auteur: publié le 13/01/2021, cet article disait que l'homme en question était celui qui avait fouillé dans l'ordinateur de Nancy Pelosi. Cette information ne peut pas être confirmée, rien n'indiquant en effet que ce manifestant soit celui qui se soit emparé de l'ordinateur de la représentante. Il n'est d'ailleurs pas celui qui s'est fait photographié dans son bureau. Cette confusion est survenue à la suite de publications d'articles en russe et en anglais confondant Christopher Stanton Georgia et Richard Barnett. Sputnik présente ses excuses pour cette confusion.

Christopher Stanton Georgia, 53 ans, a été découvert mort dans le sous-sol de sa maison quelques jours après avoir été arrêté pour sa participation aux émeutes au Capitole, rapporte le Sun.

Son corps a été retrouvé samedi matin par sa femme dans le sous-sol de leur maison d’Alpharetta, en Géorgie. Elle a appelé le 911 pour informer que son «mari est mort» et qu’il y avait «du sang partout».

Le bureau du médecin légiste a déclaré à la filiale 11Alive de NBC que l’homme était décédé des suites d’une blessure par balle à la poitrine.

Un ordinateur portable  - Sputnik France
«Un danger pour la sécurité nationale»: un ordinateur portable et des documents volés au Capitole - vidéo
Deux fusils semi-automatiques ont été découverts dans la maison.

Le suicide comme cause de la mort a été confirmé par les enquêteurs.

Accusé d’avoir pénétré dans le Capitole

Mercredi soir, la victime avait été inculpée pour avoir «pénétré illégalement dans le territoire du Capitole des États-Unis contre la volonté de sa police» et d’avoir violé le couvre-feu instauré à Washington.

L’homme encourait une peine maximale de 180 jours de prison et/ou une amende de 1.000 dollars. Il avait plaidé non coupable devant la Cour supérieure de Washington jeudi 7 janvier.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала