Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Prise d’assaut du Capitole: «Si c’était un coup d’État, c’est l’un des pires de l’histoire. Ils n’ont rien accompli»

S'abonner
Quelles auraient pu être les motivations des participants à la prise d’assaut du Capitole à Washington, le 6 janvier dernier? Analyse de Phil Gurski, ancien officier de renseignement canadien et spécialiste de terrorisme, au micro de Rachel Marsden.

Qui est vraiment responsable des violences qui ont éclaté à Washington, au sein même du siège du Congrès américain? Phil Gurski, président de Borealis Threat and Risk Consulting au Canada, qui a travaillé au sein des services de renseignement canadiens pendant plus de 30 ans, dont 15 ans avec le Service Canadien du Renseignement de Sécurité, revient sur ces événements:

«Il y en a qui disaient que c’était un coup d’État. Si c’était un coup d’État, c’est l’un des pires coups d’État de l’histoire. C’est tout un échec. Ils n’ont rien accompli. Alors est-ce que c’est une insurrection? Jusqu’à un certain point, oui. Est-ce que ce sont des actes terroristes? Jusqu’à un certain point, oui… Ceux qui étaient là étaient tout un mélange d’acteurs.»
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала