Une origine inattendue de l’anorexie décelée par une étude

Les microbes intestinaux peuvent jouer un rôle important dans le développement de l’anorexie et de troubles alimentaires, selon une nouvelle étude britannique.

En plus des causes psychologiques déjà connues, la composition du microbiome intestinal peut constituer un facteur à l’origine de l’anorexie, ont établi des chercheurs de l’université d’Oxford dont l’étude vient d’être publiée dans la revue Frontiers in Psychiatry.

Les anorexiques limitent leur alimentation et deviennent dangereusement maigres, tout en étant convaincues qu’elles souffrent d’embonpoint.

Comment remédier à l’anorexie?

Anorexie : tout contrôler jusqu'à s'autodétruire - Sputnik Afrique
«Ils ont mangé, ils sont faibles, je n'ai pas mangé, je suis fort»: zoom sur l'anorexie
Les chercheurs ont transféré des échantillons fécaux de patients anorexiques sur des intestins de souris privés de leur propre microbiome. Suite à cela, ces souris ont commencé à prendre beaucoup moins de poids et ont développé des comportements plus anxieux et compulsifs que les souris qui ont reçu des excréments de patients en bonne santé.

Ce résultat suggère que les bactéries intestinales pourraient également contribuer à des symptômes similaires chez les patients anorexiques.

Le maintien d’un équilibre des microbes intestinaux grâce à des mesures telles que la prise de suppléments probiotiques ou la transplantation fécale pourraient réduire certains symptômes de l’anorexie, supposent les chercheurs.

Cependant, les liens de causalité entre les microbes intestinaux et l’anorexie sont encore à préciser, soulignent-ils.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала