Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Fake news»: la Russie dément le refus du Brésil d’enregistrer d’urgence le vaccin Spoutnik V

© Sputnik . Alexeï Danitchev / Aller dans la banque de photosVaccin Spoutnik V
Vaccin Spoutnik V  - Sputnik France
S'abonner
Le Fonds russe d’investissements directs (RFPI) a démenti ce 17 janvier le refus du Brésil d’effectuer l’enregistrement d’urgence du vaccin anti-Covid Spoutnik V, une information relayée par un certain nombre de médias.

En réagissant à certaines publications sur le refus du Brésil d’enregistrer d’urgence le vaccin Spoutnik V, le RFPI a tenu à mettre les points sur les I.

Les autorités sanitaires brésiliennes ont en effet sollicité des données supplémentaires à propos du médicament:

«Suite à l’apparition dans certains médias d’une fake news concernant le refus d’enregistrement d’urgence du vaccin Spoutnik V au Brésil, nous informons que l’Agence de vigilance sanitaire brésilienne (Anvisa) a demandé des données supplémentaires sur le vaccin Spoutnik V, lesquelles lui seront fournies dans un premier temps», indique l’organisation.

Une démarche standard

La demande d’informations supplémentaires est une procédure standard et ne signifie pas un refus d’enregistrement, a précisé le RFPI. Le Congrès brésilien avait déjà approuvé la loi étudiée actuellement par le Sénat, qui permettrait d’utiliser le vaccin sur tout le territoire.

«Nous attirons également l’attention des représentants des médias sur le fait que les fake news sont sciemment relayées pendant la nuit et les jours de fin de semaine dans le cadre d’une campagne de désinformation pour entraver le processus de leur vérification. Le service de presse du RFPI est ouvert 24/7 et demande aux journalistes de vérifier les informations avant publication pour éviter la diffusion de fake news», a fait savoir le Fonds russe d’investissements directs.

La raison de ce commentaire

Cette déclaration est faite en réponse à une information publiée par Reuters sur le renvoi par l’Agence de vigilance sanitaire brésilienne de documents relatifs à l’approbation de l’utilisation d’urgence du vaccin Spoutnik V, soumis par Uniao Quimica, société pharmaceutique brésilienne.

Auparavant, le RFPI avait démenti l’article de Reuters sur la décision de la Hongrie de renoncer au Spoutnik V en faveur d’autres vaccins à l’aide des mécanismes d'approvisionnement de l'UE ou venant directement de Chine. L’agence se référait au chef de l'administration du Premier ministre hongrois. Le RFPI l’a qualifié cela d’«un nouvel exemple de fake news dans des médias réputés». 

Homologué en Russie en août, le vaccin Spoutnik V est déjà enregistré en Serbie, en Argentine, en Biélorussie, en Algérie, en Bolivie, en Palestine, au Venezuela et au Paraguay. Son enregistrement est attendu la semaine prochaine dans deux autres pays.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала