Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une organisation US exige qu'Apple supprime Telegram

© Sputnik . Kirill Kalinnikov / Aller dans la banque de photosTelegram
Telegram - Sputnik France
S'abonner
Selon une demande en justice dont le texte a été mis à disposition du Washington Post, l'organisation américaine à but non lucratif Coalition for a Safer Web poursuit Apple en justice en lui demandant de ne pas mettre Telegram à disposition, arguant que l’application est utilisée pour propager du «contenu antisémite, raciste et néonazi».

L'organisation américaine à but non lucratif Coalition for a Safer Web a intenté une action en justice contre Apple, exigeant la suppression de l'application Telegram de l'App Store.

La demande, mise à la disposition du Washington Post, a été déposée au nom de l'organisation et de son président, Mark Ginsberg.

Les plaignants affirment que du «contenu antisémite, raciste et néonazi» est propagé via Telegram, ce qui enfreint les règles de l'App Store pour les applications.

«La plateforme et les services médias de Telegram servent d’outils aux groupes racistes et antisémites pour connecter leurs membres, les recruter, planifier et exécuter des attaques, et semer la peur chez leurs ennemis», y est-il indiqué.

L'organisation reproche également à Telegram son incapacité à réprimer «leurs activités terroristes, y compris l'attaque contre la capitale des États-Unis qui a eu lieu le 6 janvier 2021».

Sanctions suite à l'émeute au Capitole

Le fondateur de la messagerie a conseillé aux utilisateurs d’iOS de passer sur Android, estimant que le géant américain pourrait limiter leur liberté.

Cette déclaration du fondateur de Telegram est une réaction au retrait de l'App Store et de Google Play du réseau social Parler, utilisé par les partisans de Donald Trump qui ont assiégé le Capitole le 6 janvier.

Apple et Google accusent les fondateurs de ce réseau de ne pas assez modérer les contenus et d’avoir diffusé des «menaces à la sécurité publique». Apple a averti que Parler ne reviendrait pas sur l'App Store tant qu'il n'aurait pas «démontré sa capacité à filtrer efficacement les contenus dangereux et nocifs».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала