Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un système unique d’analyse du comportement des pilotes sera créé en Russie

S'abonner
Un système unique de surveillance de l’état des pilotes de l’aviation civile est en cours de développement par des scientifiques de l’Institut national de recherche sur les systèmes aéronautiques (GosNIIAS) et des chercheurs de la faculté des technologies de l’information de l’Université psychologique et pédagogique de Moscou (MSUPE).

La technologie aéronautique est de plus en plus complexe. Cela augmente le stress psychologique des pilotes. Du coup, le développement de systèmes de sécurité automatisés qui surveillent l’état de l’équipage en temps réel devient aujourd’hui un problème pressant.

Dans la création de tels systèmes, la difficulté majeure réside dans la recherche de modèles mathématiques reliant les paramètres de vol, les caractéristiques de l’aéronef et l’état psychophysiologique de l’équipage. Les chercheurs du GosNIIAS et de la MSUPE a proposé un modèle unique de la relation entre ces trois types d’indicateurs. Selon eux, ce procédé n’a pas d’équivalent en termes de précision et d’exhaustivité de l’analyse. Les résultats de l'étude sont publiés dans la revue Experimental Psychology.

«Notre système repose sur la comparaison entre les actions de l’équipage à différents types des phases de vol et le comportement des pilotes à partir d’une base de données spécialisée. Aujourd’hui, seul notre modèle permet de prendre en compte, lors de l’évaluation de la qualité du pilotage, non seulement les violations individuelles des normes de vol, mais l’ensemble des données sur la progression du vol, sur l’état de l’avion et l’équipage», explique Lev Kouravski, directeur des études de la faculté des technologies de l’information de la MSUPE.

L’état psychophysiologique du pilote, y compris les états de stress, est évalué en suivant les trajectoires des mouvements oculaires et d’autres indicateurs de l’activité oculomotrice. Le degré du risque est déterminé à l’aide d’estimations probabilistes, qui sont construites à l’aide d’une analyse statistique multivariée et d’une analyse d’ondelettes. Selon les auteurs, l’élément clé du modèle est constitué par trois nouvelles métriques qui rendent l’analyse du pilotage plus efficace.

Si la vitesse des calculs est suffisante, l’analyse des données de vol peut être effectuée en temps réel, notent les chercheurs du GosNIIAS et de la MSUPE. Aujourd’hui, le système se concentre sur l’évaluation des qualifications des pilotes lorsqu’ils travaillent sur des simulateurs de vol modernes. À terme, les scientifiques prévoient une application pour les vols réels.

L’étude a été réalisée dans le cadre du programme Horizon 2020 SAFEMODE de l’Union européenne (n° 814961) avec le soutien financier du ministère de la Science et de l’Enseignement supérieur de la Fédération de Russie (projet UID RFMEFI62819X0014).

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала