Des collectifs anti-vaccins mettent la pression aux directeurs d’Ehpad, une «absurdité complotiste»

© AFP 2022 STEPHANE DE SAKUTINDose du vaccin Pfizer-BioNtech
Dose du vaccin Pfizer-BioNtech - Sputnik France
Certains Ehpad reçoivent des menaces de plaintes de la part d’anti-vaccins les incitant à ne pas vacciner les résidents, relate Franceinfo. Un signalement au procureur a été fait.

Depuis le début de la campagne de vaccination contre le Covid-19 dans les Ehpad, le mouvement anti-vaccin adresse à certains directeurs des menaces d’actions en justice, rapporte Franceinfo.

Au moins une association et un collectif en ont envoyées à plus d’une centaine de destinataires.

L’un des courriers, écrit par un homme qui se présente comme un citoyen «préoccupé du sort qui sera fait à nos anciens», promet qu’une plainte contre X a été déposée pour «mise en danger de la vie d’autrui» par l’association Réaction 19.

«Il s’agit d’une mise en garde sur les poursuites auxquelles vous vous exposeriez si vous faisiez de nos anciens les cobayes des compagnies pharmaceutiques», a-t-il écrit, citant à l’appui des extraits du Code pénal, notamment les délits d’abus de faiblesse, de tromperie ou encore d’extorsion.

Des menaces sans valeur juridique

Le ton menaçant de ces courriers a inquiété le Synerpa, le syndicat national des établissements et résidences privés pour personnes âgées, qui a fait un signalement au procureur de la République de Paris.

Jean-Pierre Versini-Campinchi, l’avocat du Synerpa affirme cependant au média que «cette lettre n’a aucune valeur juridique» et représente «une pression qui n’est pas admissible».

«C’est une absurdité complotiste parfaite», dénonce l’avocat, ajoutant qu’une telle plainte n’aura aucun effet «puisqu’elle n’est fondée que sur des articles
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала