Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Turquie opte pour le vaccin russe Spoutnik V, et le produira localement

© Sputnik . Vitali Timkiv / Aller dans la banque de photosVaccin Spoutnik V (GamCovidVac)
Vaccin Spoutnik V (GamCovidVac) - Sputnik France
S'abonner
La Russie a signé un accord avec le plus grand fabricant de produits pharmaceutiques en Turquie en vue de produire dans le pays le vaccin Spoutnik V.

Le Fonds russe d’investissements directs (RFPI) vient de signer avec le plus grand fabricant turc de produits pharmaceutiques un accord sur la production du vaccin Spoutnik V en Turquie et a entamé le processus de transfert de technologies, a fait savoir à Sputnik un porte-parole de l’organisme.

La coopération avec cette société s’effectue dans le cadre de l’activité du RFPI visant à promouvoir le Spoutnik V sur les marchés mondiaux, a précisé la source.

Le volume de production potentiel s’élève à des millions de doses de vaccin par an, avec la possibilité d’élargir la production à l’avenir, ce qui est actuellement examiné. Le Spoutnik V sera livré tant sur le marché turc que dans d’autres pays.

Les partenaires turcs manifestent un intérêt pour ce vaccin, dont l’efficacité se monte à plus de 90%, en vue de vacciner la population du pays et de fabriquer des doses pour en exporter vers des pays tiers, a-t-il ajouté.

Un vaccin populaire

Le vaccin Spoutnik V, conçu par le Centre d’épidémiologie et de microbiologie Gamaleïa de Moscou, est basé sur une plateforme de vecteurs d’adénovirus humains. Il a déjà été homologué par les régulateurs de la Russie, de la Biélorussie, de l’Argentine, des Émirats arabes unis, de la Hongrie, de la Serbie, de la Bolivie, de l’Algérie, de la Palestine, du Venezuela, du Paraguay et du Turkménistan. Le processus d’enregistrement dans l’UE a été lancé.

La Hongrie est devenue le premier pays de l’UE à avoir officiellement approuvé l’utilisation du Spoutnik V sur son territoire, a annoncé le Fonds russe d’investissements directs le 21 janvier. Un accord pour des livraisons dans ce pays a été conclu avec la partie russe, a déclaré ce vendredi le ministre de la Santé Mikhaïl Mourachko.

Plus de 50 pays ont envoyé des demandes à la Russie.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала