Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Violente agression d'un adolescent à Paris: une vidéo choc se propage sur la Toile

S'abonner
Une vidéo témoignant du violent passage à tabac d’un adolescent, survenu il y a une semaine à Paris non loin de son collège, a été partagée sur Internet. Tandis que le jeune est hospitalisé dans un état grave, l’enquête se poursuit. Pendant ce temps, sur Instagram la mère du collégien donne de ses nouvelles et espère retrouver des témoins.

La violente agression, qui a eu lieu le 15 janvier à proximité du collège Guillaume-Apollinaire dans le 15e arrondissement de Paris, et avait pour cible le jeune Yuriy, 15 ans, a été filmée. La séquence circule les réseaux sociaux.

Sur cette vidéo de 26 secondes, postée le 22 janvier avant d'être largement reprise, l’adolescent est la cible d'une avalanche de violents coups de pied, de poing et apparemment de bâton portés par au moins huit individus, habillés de noir et encapuchonnés. Ces derniers ont ensuite quitté les lieux.

Agression suivie d'un coma artificiel

Pour rappel, les faits ont eu lieu près de son collège, au centre de Paris. Le groupe d'agresseurs qui se sont abattus sur lui le croyaient membre d’une bande rivale, explique la famille de la victime. Hospitalisé dans un état grave, Yuriy a été placé dans un coma artificiel.

Un appel à témoins a été lancé. Le parquet de Paris a ouvert dès le 15 janvier une enquête pour «tentative d'homicide volontaire »

«Il avait peur de mourir»

La mère de Yuriy a créé un compte Instagram dédié à la recherche de témoins et y donne des nouvelles de son fils - on y apprend que Yuriy avait récemment ouvert les yeux pour quelques instants. Elle a expliqué dans son entretien au Parisien que le cerveau de son fils avait été touché en plusieurs endroits, confiant que c’était «trop dur» de voir son enfant souffrir comme ça.

«Quand je suis arrivée, il était toujours conscient. Il m'a dit qu'il avait peur de mourir et qu'il fallait le venger», raconte-t-elle ajoutant qu’elle avait «très peur de ne pas le retrouver tel qu'il était».

Le garçon souffre d’un traumatisme crânien avec plusieurs fractures, d’un hématome entre le cerveau et le crâne et d’une contusion cérébrale. Il a également le nez et un doigt cassés, d’après le premier certificat médical. 

À l'antenne de BFM TV, la femme a par ailleurs déclaré qu'elle avait été contactée par le cabinet du Président de la République.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала