Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un nouveau billet de banque syrien fait revivre un temple détruit à Palmyre – photo

© Sputnik . Mikhail Voskresensky / Aller dans la banque de photosEn Syrie
En Syrie  - Sputnik France
S'abonner
Pour répondre aux besoins de l'économie et du marché, la Banque de Syrie a mis en circulation un nouveau billet de banque. Il représente un célèbre temple détruit dans la ville antique de Palmyre.

La Banque centrale de Syrie a annoncé la mise en circulation d'un nouveau billet de 5.000 livres, représentant un soldat syrien et un bas-relief d'un temple de Palmyre détruit par des terroristes. C'est la plus grosse coupure dans le pays.

Dans un communiqué, la Banque a déclaré que l'introduction du nouveau billet, «à compter du 24 janvier 2021», s’expliquait par «des changements dans l'économie et la nécessité de satisfaire les besoins du marché».

Le billet répond aux exigences de sécurité, affirme-t-elle. Il représente sur l’avers un soldat syrien devant le drapeau du pays et sur le revers, «un bas-relief du temple de Baalshamin à Palmyre avec le soleil, un aigle et une branche d'olivier».

En juillet 2017, la Syrie avait mis en circulation un billet de 2.000 livres, mais il ne vaut plus aujourd’hui qu’environ un dollar en raison de l’effondrement de l’économie nationale, notamment à cause des sanctions imposées au pays.

Palmyre, le joyau antique

Le temple de Baalshamin, l’un des plus importants du site de Palmyre classé au Patrimoine de l’humanité par l’Unesco, a été détruit à l’explosif en 2015 par Daech*.

Les terroristes se sont emparés de la ville en mai 2015, mais fin mars 2016, l'armée syrienne, soutenue par l'aviation russe, a libéré la ville. Toutefois, elle est de nouveau tombée entre les mains de Daech* en décembre de la même année. Palmyre a été libérée le 2 mars 2017, mais avait été truffée d’explosifs.

La ville a perdu d'importants vertiges, dont les temples de Bêl et de Baalshamin, l'arc monumental, la Colonne de Zénobie, un grand nombre de tours funéraires et de tombes souterraines. En outre, Daech* a détruit le Tétrapyle, un monument de 16 colonnes, l'un des plus célèbres à Palmyre, ainsi que le théâtre romain.

*Organisation terroriste interdite en Russie

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала