Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Hantés par le «cygne noir»: les préjugés politiques sapent la résilience mondiale, selon un concepteur de Spoutnik V

S'abonner
Le Cygne noir: La puissance de l'imprévisible, un livre entier de la série historique intitulé Incerto de l'auteur libano-américain Nassim Nicholas Taleb, examine les incertitudes humaines et se focalise sur l'impact extrême d'événements imprévisibles, très semblables à ceux que la pandémie de Covid-19 a provoqués l'année dernière.

Kirill Dmitriev, directeur général du Fonds russe d’investissements directs (RFPI) qui a prêté son concours à la mise au point du vaccin Spoutnik V, qui semble être passionné par le célèbre livre de Nassim Nicholas Taleb, estime que la résilience mondiale, cruciale pour les entreprises et le secteur public sur fond d’incertitudes induites par la pandémie, ne devrait pas être entravée par les divisions politiques ni par les préjugés.

«La division et les préjugés politiques sont le plus grand barrage à la résilience mondiale, aux sociétés mondiales. Ils doivent être surmontés par le biais du travail spécifique de différents pays sur des questions qui nous rapprochent», a déclaré M.Dmitriev lors du Forum économique mondial, tenu en format virtuel.

Un «essaim» de «cygnes noirs»

Il a évoqué la lutte contre la pandémie de Covid-19 ainsi que la diffusion du vaccin contre le virus en tant qu’un des domaines clés dans lesquels la communauté internationale devrait unir les efforts, quelles que soient les différences que certains peuvent avoir.

Citant la métaphore philosophique du livre de Nassim Nicholas Taleb concernant les événements imprévisibles d’ampleur, M.Dmitriev a averti que davantage de cygnes noirs restent encore à venir.

«Quand j'ai lu le livre de Nassim Taleb Le Cygne noir, j'y ai vraiment prêté attention, mais je ne prévoyais pas que nous aurions une bande de cygnes noirs, ou vous pouvez même utiliser le terme "essaim" de cygnes noirs, nous poursuivant. Ils ont essaimé à travers le monde au cours des 12 derniers mois et nous nous attendons à ce que d'autres essaims de "cygnes noirs" arrivent», a déclaré M.Dmitriev.

Leçons de la crise du Covid-19

Au cours d'une table ronde intitulée «Réévaluer les risques pour les entreprises et renforcer la résilience dans un monde post-Covid», le directeur du RFPI a décrit plus en détail les principales leçons apprises lors de la crise et a partagé l'expérience du Fonds dans la gestion de la pandémie en soutenant le développement du vaccin russe Spoutnik V contre le coronavirus.

«Tout d'abord, nous nous sommes vraiment concentrés sur la règle numéro un, qui consiste à comprendre le problème, le problème de résilience auquel nous avons été confrontés tôt. Et puis, début janvier [2020, ndlr], nous avons compris que le Covid était très important et nous nous sommes vraiment concentrés sur cela», a-t-il déclaré lors de la session.

La concentration sur le service à la société s’est avérée une autre leçon importante, selon lui. Il s’agit d’une chose cruciale pour les entreprises privées comme pour le secteur public, a-t-il souligné.

Stratégie de communication directe

Dès le début, le développement de Spoutnik V a rencontré de nombreux malentendus et attaques médiatiques, ce qui rend le développement d'une stratégie de communication claire et directe extrêmement importante. La résilience à de telles attaques est un autre atout majeur de l'ère de la pandémie, a estimé M.Dmitriev.

«Construire une stratégie de communication directe dans le monde avec une capacité d'attention proche de zéro, avec de nouveaux et de nouveaux cycles qui changent et les gens incapables d’aller au cœur des choses et de se concentrer vraiment sur les bases, c'est très important», a-t-il ajouté.

La pandémie a également mis en évidence l'importance de voir les prochains «cygnes noirs» et d’y faire face ensemble.

Spoutnik V

Le RFPI dirige les efforts de promotion à l'étranger de Spoutnik V, le premier vaccin contre le coronavirus, officiellement enregistré en Russie le 11 août pour une utilisation d'urgence. La Russie a lancé la vaccination à grande échelle contre le coronavirus en décembre. Les derniers résultats intermédiaires de phase 3 d’essais cliniques ont établi l'efficacité du vaccin à 91,4% et à 100% contre les cas graves.

Outre la Russie, le vaccin a été approuvé pour une utilisation en Argentine, en Hongrie, en Serbie, aux Émirats arabes unis ainsi que dans beaucoup d’autres pays. Les demandes d'enregistrement du vaccin ont été soumises à l'Union européenne et à l'Organisation mondiale de la santé.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала