Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Lalanne risque cinq ans de prison pour son appel à l’armée visant à destituer Macron

S'abonner
Selon des juristes, à cause de ses appels adressés à l’armée à se soulever contre Emmanuel Macron, le chanteur peut se voir appliquer l’article 413-3 du Code pénal qui prévoit cinq ans de prison et 75.000 euros d’amende.

Ce 22 janvier une tribune baptisée «J’appelle» et rédigée par le chanteur Francis Lalanne a été publiée sur le site de France Soir. Dans ce long texte, il reproche à Emmanuel Macron d’avoir instauré «la tyrannie» pendant cette période de pandémie.

En minimisant la situation sanitaire, il appelle «par voie de conséquence» à «mettre fin à l’exercice du mandat de l’actuel Président de la République».

«Une fois les auteurs du coup d’État mis à pied, j’appelle l’Armée française à les faire comparaître devant un tribunal constitué en Haute Cour, pour qu’ils aient à répondre du chef de haute trahison».

Article 413-3 du Code pénal

Face à ces propos des spécialistes du droit rappellent l’existence de l’article 413–3 du Code pénal, selon lequel «le fait, en vue de nuire à la défense nationale, de provoquer à la désobéissance par quelque moyen que ce soit des militaires ou des assujettis affectés à toute forme du service national est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75.000 euros d’amende».

En outre, le parquet de Paris pourrait lancer des poursuites visant à la fois le chanteur et le directeur de publication du site.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала