Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ouverture de la formation à la sécurité maritime dans l’espace Cedeao lancé à Abidjan

© Photo AIPLes officiels et l'ensemble des participants à la cérémonie de lancement du projet Formar, à Abidjan
Les officiels et l'ensemble des participants à la cérémonie de lancement du projet Formar, à Abidjan - Sputnik France
S'abonner
Le projet de renforcement des capacités, dénommé «Formar» et visant une meilleure application des lois dans la lutte contre la criminalité maritime dans la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, a été lancé ce lundi 25 janvier à Abidjan.

Ce programme, d’un coût de 1,5 million d’euros (environ un milliard de francs CFA), va permettre de financer 16 cycles de formation entre 2021 et 2024 de plus de 400 professionnels civils et militaires issus des pays membres et entre dans le cadre du soutien de l’Union européenne à la stratégie maritime intégrée de la Cedeao.

Le directeur de cabinet du ministère des Affaires maritimes, Soro Dofangui Benjamin, a remercié les grands artisans du projet Formar dont les sessions de formation contribueront à rendre meilleures les stratégies de gouvernance des eaux maritimes.

Un pirate attend de passer à l'abordage - Sputnik France
Togo: des pirates attaquent un navire hongkongais, le gouvernement monte au créneau
Il a souhaité une attention soutenue des participants aux séances de formation maritime. Il estime que c’est à ce prix que les États membres de la Cedeao pourront contribuer à atteindre les objectifs de l’Organisation maritime internationale qui se résument dans sa devise: sécurité, sûreté et efficacité de la navigation sur des océans propres. Ils pourront participer ainsi au développement et à la durabilité de l’économie bleue.

Le représentant l’Union européenne Michel Laloge a félicité pour sa part l’Institut de sécurité maritime interrégional (ISMI) chargé d’assurer la coordination du projet. Il a remercié les coopérants français pour la richesse des formations offertes et la variété des 16 séances qui concilient théorie et pratique et couvrent des sujets qui vont du régime pénal à la maintenance de bateaux, en passant par l’inspection des pêches et le blanchiment d’argent.

Cette cérémonie de lancement était couplée avec l’ouverture de la première séance de formation du projet portant sur le thème «Répression des infractions commises en mer: piraterie maritime, vol à main armée, immigration illégale, narcotrafic et pêche INN».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала