Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une nouvelle étude cite les plus gros buveurs

S'abonner
Il semble que ce soit au Royaume-Uni que se concentrent les plus gros buveurs d'alcool au monde, selon une nouvelle étude qui précise pourtant qu’elle a été réalisée «principalement» dans les pays anglophones et en Scandinavie.

Une étude de l’organisation Global Drug Survey (GDS), publiée le 25 janvier 2021, constate une consommation excessive d'alcool dans certains pays. Elle précise que les données ont été collectées avant la pandémie, entre le 7 novembre et le 30 décembre 2019, auprès de plus de 90.000 personnes, principalement de pays anglophones et de Scandinavie.

Les participants ont notamment été interrogés sur le nombre de fois où ils se sont retrouvés complètement ivres, «au point que vos facultés physiques et mentales soient altérées, votre équilibre et parole soient affectés, que vous soyez incapable de vous concentrer clairement sur quelque chose, que votre conversation et vos comportements soient très différents par rapport à d’habitude pour ceux qui vous connaissent».

En moyenne, les sondés ont déclaré avoir bu 21 fois au cours des 12 derniers mois.

La France arrive huitième

C'est au Royaume-Uni que le nombre d'états d'ivresse est le plus élevé, avec 34 fois au cours de l’année.
Les Écossais ont reconnu avoir été en état d’ébriété 33,8 fois. Ils sont talonnés par leurs voisins anglais, avec 33,7 fois. Les Australiens complètent le podium, avec 31,8 fois. Viennent ensuite les Danois, 31,3 fois, les Finlandais, 30,4 fois, les Américains, 27,1 fois, et les Canadiens, 26,5 fois.

Les Français se classent huitièmes sur la liste, ex aequo avec les Irlandais, avec 25,9 fois.
À l’autre bout de la liste figurent la Colombie, 6,5 fois, l’Argentine, 6,9 fois, et le Portugal, 9,3 fois.

Les Portugais sont en outre 54% à affirmer ne pas avoir pris une goutte d’alcool au cours des 12 derniers mois. En France, cette réponse a été fournie par 16% des personnes interrogées. C’est d’ailleurs le chiffre moyen de ceux qui ont dit ne jamais avoir bu au cours de la dernière année.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала