Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des perquisitions après les rassemblements non-autorisés en soutien à Navalny

© Sputnik . Pavel Bednyakov / Aller dans la banque de photosLes sympathisants de Navalny à Moscou
Les sympathisants de Navalny à Moscou - Sputnik France
S'abonner
L’appartement d'Alexeï Navalny et ceux de plusieurs de ses alliés ont été perquisitionnés, selon un collaborateur de l’avocat. Plus tôt, un tribunal de Moscou a délivré 29 mandats de perquisition dans le cadre de l’affaire des actions non-autorisées tenues le 23 janvier en soutien à Navalny.

Un tribunal de district de Moscou a délivré 29 mandats de perquisition concernant l’affaire des rassemblements non-autorisés en soutien au blogueur Alexeï Navalny qui se sont tenus le 23 janvier, à en croire un classeur pour fiches du tribunal.

Manifestation non autorisée à Moscou 23 janvier 2021 - Sputnik France
Plus d’un millier d’arrestations lors de l’action non autorisée à Moscou, selon le défenseur des droits de l’Homme
Alors que ni les adresses ni les noms des personnes ne sont mentionnés, des perquisitions d’appartements de Navalny et de son épouse Youlia ainsi que d’autres membres liés au Fonds de lutte contre la corruption (FBK) ont eu lieu ce 27 janvier, a informé le directeur du FBK Ivan Zhdanov sur Twitter.

Selon lui, des perquisitions ont également eu lieu dans le bureau du FBK, chez la porte-parole de Navalny, Kira Yarmych, et d’autres de ses alliés. Toujours selon Zhdanov, toutes les perquisitions ont été effectuées dans le cadre de l'article 236 du code pénal russe, à savoir violation des règles sanitaires et épidémiologiques.

En outre, la juriste du FBK Lioubov Sobol a déclaré sur Twitter que le studio Navalny LIVE faisait également l’objet d’une perquisition.

Manifestations en soutien à Navalny

Dans le sillage de l’arrestation d’Alexeï Navalny le 17 janvier à Moscou à son retour d’Allemagne, des appels ont été lancés à descendre dans la rue le 23 janvier. Commentant de tels appels, Dmitri Peskov, porte-parole du Président russe, a évoqué l'œuvre de «certains provocateurs».

Le ministère de l'Intérieur et le parquet général de Russie ont souligné à plusieurs reprises la responsabilité des organisateurs et des participants pour ces actions non-autorisées.

Tandis que les sympathisants de Navalny se sont rassemblés samedi 23 janvier dans plusieurs villes russes, c’est à Moscou qu’a eu lieu la plus grande des manifestations qui a réuni, selon la police, près de 4.000 personnes. D’après la défenseur des droits de l’Homme de la capitale russe, Tatiana Potiaïeva, plus de 1.000 personnes ont été interpellées lors de la manifestation moscovite.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала