Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Il fabriquait des bombes aux USA afin de mener une «guerre» contre les Démocrates

© Sputnik . Alexander Natruskin / Aller dans la banque de photosBombe artisanale (image d'illustration)
Bombe artisanale (image d'illustration) - Sputnik France
S'abonner
Un homme a été arrêté en possession de cinq bombes artisanales et d’au moins 49 armes à feu, indique une déclaration rédigée par le FBI. Il voulait partir en «guerre» contre le parti Démocrate après la défaite de Donald Trump.

Ian Benjamin Rogers, un Californien de 43 ans, a été arrêté le 15 janvier dans le comté de Napa après que cinq bombes artisanales «totalement opérationnelles» et pas moins de 49 armes à feu détenues illégalement ont été découvertes lors d’une perquisition à son domicile, indique le FBI le 26 janvier.

Le bureau fédéral le suspecte d’être un partisan de Donald Trump radicalisé et d’extrême droite, soupçonné de vouloir cibler les bureaux du gouverneur démocrate de Californie Gavin Newsom ainsi que les sièges des réseaux sociaux Twitter et Facebook dans la baie de San Francisco.

En effet, les analyses des textos envoyés par M. Rogers ont révélé de multiples menaces envers des Démocrates et ces deux entreprises: «Je veux faire exploser un bâtiment démocrate», «Voyons ce qui se passe, si rien ne se passe, je pars en guerre», «Nous pouvons attaquer Twitter ou les Démocrates, vous choisissez», «Les Démocrates doivent payer», «Alors peut-être les bureaux de l’oiseau et du visage».

Crime Scene Do Not Cross tape - Sputnik France
Une église baptiste endommagée dans l’explosion d’une bombe artisanale en Californie

Le suspect se trouvait également en possession d’une «carte de privilège blanc» sur laquelle est écrit «Trumps everything» suivi des nombres 0045 à répétition, en référence au fait que Donald Trump a été le 45e Président des États-Unis. Sur son véhicule se trouvait un autocollant des «Three Percenters», un groupuscule qui, selon le FBI, «s’adonne à des croyances extrêmes anti-gouvernementales et pro-armes à feu».

Pas un danger

Parmi l’arsenal découvert chez lui se trouvaient des armes automatiques avec des milliers de munitions, poursuit le document du FBI. «Nous traçons une ligne claire entre l'anarchie et nos libertés constitutionnelles. Nous sanctionnerons les stocks d'armes illégales quelle que soit la motivation du contrevenant», a déclaré le procureur David L. Anderson du district de Californie du Nord.

Le suspect risque jusqu’à 10 ans de prison et 10.000 dollars d’amende pour ces possessions illégales. Son avocat a déclaré auprès du journal San Francisco Chronicles que M. Rogers avait été remué par les émeutes du 6 janvier au Capitole et qu’il avait un «problème d’alcool» mais sans être dangereux.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала