Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«L’épidémie recule progressivement» en Russie, annonce Poutine

© Sputnik . Alexeï Nikolski / Aller dans la banque de photosVladimir Poutine
Vladimir Poutine - Sputnik France
S'abonner
Les autorités russes agissant de manière efficace face au coronavirus, l’épidémie recule progressivement dans le pays, assure Vladimir Poutine. Selon lui, le taux de mortalité est dorénavant plus bas que dans d’autres États.

Le Président russe a commenté ce jeudi 28 janvier la situation épidémiologique dans le pays. Il a souligné que les mesures «que nous prenons» pour endiguer la propagation de l’épidémie de coronavirus sont «compatibles avec le niveau de menaces» représenté «pour nos citoyens».

«Globalement elles [les mesures, ndlr] donnent de bons résultats. En effet, l’épidémie recule progressivement. Le nombre de cas diminue, le nombre de personnes qui, Dieu merci, se sont rétablies, dépasse dernièrement de manière régulière le nombre de celles ayant contracté [le virus, ndlr]», a expliqué Vladimir Poutine lors d’une réunion avec les membres du gouvernement.

Il a ajouté que le taux de mortalité était plus bas que celui d’autres États.

68 millions de Russes

Le Président a en outre estimé qu’environ 68 millions de Russes devraient se faire vacciner contre le Covid-19.

«Pendant cette campagne vaccinale, liée à la grippe, presque 70 millions de personnes ont été vaccinées», a indiqué le chef D’État, en soulignant que les chiffres concernant la vaccination contre le coronavirus devront être à peu près les mêmes.

Vaccination de masse

La campagne de vaccination a démarré en Russie début décembre. Médecins, enseignants et travailleurs sociaux étaient les premiers à se faire vacciner. Ils ont été rejoints par les employés des institutions culturelles, des entreprises de commerce et de services, des transports et de l’énergie, de l’industrie et des médias, des bénévoles, des étudiants, des employés des secteurs bancaire et financier, des organismes gouvernementaux et des institutions budgétaires.

Le 18 janvier, la vaccination de masse a débuté. Ainsi, toute personne qui le souhaite peut se faire vacciner à condition de ne pas avoir de contre-indications.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала