Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Elon Musk fait exploser le cours du bitcoin après un message sur Twitter

© AP Photo / Patrick PleulElon Musk
Elon Musk - Sputnik France
S'abonner
Après quelques reculades fin janvier, le bitcoin a repris sa course vers les sommets. Cette fois-ci c’est Elon Musk qui a fait flamber les cours, en mentionnant la cryptomonnaie sur Twitter. Le bitcoin a ainsi pris 5.000 dollars en une heure.

Elon Musk a aidé le cours du bitcoin à poursuivre ses envolées, en évoquant la cryptomonnaie sur Twitter. Le dirigeant de Tesla, qui n’est pourtant pas un afficionado de la devise virtuelle, a d’abord commencé par ajouter le hastag  #Bitcoin à sa biographie sur le réseau social.

Avant de laisser un message des plus énigmatiques : «Avec le recul, c’était inévitable».

Beaucoup d’internautes y ont vu un «troll» de la part de l’homme d’affaire, qui a fait part à plusieurs reprises de son scepticisme vis-à-vis du bitcoin. Le 20 décembre, il avait encore critiqué la devise virtuelle sur Twitter, estimant qu’elle était aussi ridicule que les monnaies fiat, non convertibles en or, actuellement en cours dans la plupart des pays du monde. Il était même allé jusqu’à faire de la publicité à une cryptomonnaie concurrente, le Dogecoin.

Plaisanterie ou pas, l’évocation du bitcoin par Elon Musk a en tout cas fait grimper les cours. La devise a bondi de 20% suite aux propos de l’homme d’affaire, pour atteindre 37.299 dollars (30.730 euros) ce 29 janvier à 3h30 ET. Soit une hausse de 5.000 dollars en moins d’une heure, rapporte CNBC.

Ce n’est pas la première fois que les messages d’Elon Musk sur les réseaux sociaux affolent les bourses. À la mi-janvier, l’homme d’affaire avait déjà fait la fortune d’une petite entreprise américaine baptisée Signal Advance, en incitant ses lecteurs sur Twitter à «utiliser Signal». Le jour-même, l’action de la petite société avait explosé de 527%. Ironie de l’histoire: Elon Musk ne faisait pas référence aux produits de cette société, mais au service de messagerie Signal, principal concurrent de WhatsApp, comme le relate CNBC.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала