Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Pourquoi la vaccination des sapeurs-pompiers du Rhône a-t-elle déjà été arrêtée sans explication officielle?

© AP Photo / Jeff J MitchellVaccin Pfizer-BioNTech
Vaccin Pfizer-BioNTech - Sputnik France
S'abonner
«Baisse de production des vaccins»: le syndicat SUD des sapeurs-pompiers du Rhône a déclaré ce samedi 30 janvier sur Facebook «l'arrêt immédiat» de la vaccination pour ses personnels.

Dans un message publié ce samedi sur sa page Facebook, le syndicat SUD des sapeurs-pompiers du Rhône a annoncé «l’arrêt immédiat» des vaccinations contre le Covid-19.

Il a rappelé que depuis l'annonce nationale officielle du mardi 12 janvier, les sapeurs-pompiers professionnels et volontaires de plus de 50 ans pouvaient être vaccinés s'ils le souhaitaient.

«Baisse de production de vaccins»

Selon le syndicat, la campagne était «relativement efficace» car sur les 800 personnels éligibles, presque la moitié avait «sollicité le service de santé des sapeurs-pompiers pour être vaccinés».

«Or, nous venons d'être informés que cette campagne est suspendue avec une prise en compte immédiate de cette décision. À cette heure, nous n'avons pas encore les raisons de cette décision, mais il semblerait que ce soit une décision nationale due à une baisse de production de vaccins».

Aucune prise de rendez-vous

Le syndicat souligne qu’aucune prise de rendez-vous n’est possible pour une première vaccination avant nouvel ordre, «les agents désirant se faire vacciner devront patienter pour connaître la date des prochains RDV de vaccination (estimation à environ un mois minimum)».

Par contre, les personnels étant inscrits pour une deuxième injection seront maintenus.

Un million de personnes en février

Tout comme les autres pays européens, la France doit aussi faire face à une baisse des livraisons espérées de vaccins, aussi bien de la part de Pfizer/BioNTech que de Moderna ou d'AstraZeneca.

Le gouvernement prévoit donc qu'en février seulement un million de personnes recevront la première des deux injections nécessaires, après plus d'1,4 million en janvier.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала