Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Washington cherche la trace des plus de 8.700 ventilateurs livrés à l’étranger par Trump

© Sputnik . Kirill Shipitsin / Aller dans la banque de photosRespirateur artificiel
Respirateur artificiel - Sputnik France
S'abonner
L'Agence des États-Unis pour le développement international tente de localiser près de 8.700 ventilateurs pour un coût de 200 millions de dollars que l’administration de Trump a envoyés dans d'autres pays pour les aider à affronter le Covid-19 et à vérifier qu'ils ont été utilisés efficacement, selon un rapport de la Cour des comptes américaine.

En 2020, l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) a dépensé environ 200 millions de dollars (165 millions d’euros) pour 8.722 appareils d’assistance respiratoire livrés à 43 pays et tente actuellement d’établir leur emplacement dans les pays bénéficiaires, indique un rapport du Gouvernment Accountability Office, la Cour des comptes américaine, publié vendredi 29 janvier.

Le document indique que l’USAID n’est pas parvenue à formuler des critères clairs pour déterminer qui devait les obtenir.

«Par exemple, en Amérique latine, le Salvador, qui comptait 74 nouveaux cas par jour à la date du transfert, a reçu 600 ventilateurs, tandis que le Honduras, qui comptait 161 nouveaux cas, en a reçu 210. De même, le Sri Lanka, qui n'avait que trois nouveaux cas a reçu 200 ventilateurs tandis que le Bangladesh, avec 1.409 nouveaux cas, en a reçu 100», signale le document.

En outre, des appareils ont été envoyés gratuitement à des pays développés comme l’Italie et à de petits États insulaires dans lesquels aucun cas de Covid-19 n’a été recensé.

Livraisons russes

En octobre dernier, les élus démocrates à la Chambre des représentants avaient réclamé d’enquêter sur les livraisons réciproques de respirateurs artificiels entre Moscou et Washington en lien avec la pandémie.

Fin mars, la Russie avait envoyé aux États-Unis deux avions chargés de matériels médicaux et de moyens de protection individuelle. Une moitié du fret humanitaire avait été payée par Washington et une autre, par le Fonds russe d’investissements directs. Donald Trump avait remercié Moscou de ce geste «très gentil».

Sur un total de 8.722 ventilateurs, 200 avaient été livrés à la Russie.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала