L’Algérie envisage de lancer la production d’un vaccin russe anti-Covid

© Sputnik . Rostislav Netissov / Aller dans la banque de photosVaccin GamCovidVac (Spoutnik V)
Vaccin GamCovidVac (Spoutnik V)  - Sputnik France
Des experts russes doivent visiter l’Algérie dans le cadre des préparatifs pour le futur lancement de la fabrication du vaccin Spoutnik V, que le pays a choisi pour mener la campagne de vaccination contre le Covid-19.

La Russie et l’Algérie se sont mises d’accord pour établir les contacts entre des organismes compétents en vue de lancer la fabrication du vaccin russe Spoutnik V dans ce pays du Maghreb, a indiqué l'ambassadeur russe à Alger, Igor Beliaev.

«Des spécialistes russes se rendront en Algérie pour visiter des usines pharmaceutiques. La fabrication du vaccin russe en Algérie prendra de six à neuf mois», a-t-il déclaré.

Ce dimanche 31 janvier, Abdelaziz Djerad, chef du gouvernement algérien, a reçu l’ambassadeur russe et a exprimé sa gratitude à la Russie pour sa volonté de fournir à l’Algérie son vaccin.

Campagne de vaccination

Samedi 30 janvier, l’Algérie a lancé à partir de la wilaya de Blida, sa campagne de vaccination utilisant Spoutnik V dont le premier lot comprenant 50.000 doses est arrivée la veille.

Le 31 décembre, Abderrahmane Benbouzid, ministre algérien de la Santé, a annoncé la signature d’un contrat entre l'Institut Pasteur d’Algérie (IPA) et le centre Gamaleïa pour l’acquisition de Spoutnik V. Toujours fin décembre, le directeur général du budget au ministère des Finances, Abdelaziz Fayed, a déclaré qu'une enveloppe de 1,5 milliard de dinars (environ 9,2 millions d'euros) avait été consacrée à l’achat de quelque 500.000 doses du vaccin anti-Covid.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала