Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Plus d'un million et demi de personnes en France ont reçu une première dose de vaccin anti-Covid

© REUTERS / ERIC GAILLARDVaccination contre le Covid-19 dans un ehpad de Villeneuve-Loubet, en France (archive photo)
Vaccination contre le Covid-19 dans un ehpad de Villeneuve-Loubet, en France (archive photo) - Sputnik France, 1920, 01.02.2021
S'abonner
Les autorités sanitaires françaises ont annoncé ce lundi 1er février que plus de 1,5 million de personnes avaient reçu une première dose de vaccin contre le Covid-19 depuis le début de la campagne d'immunisation fin décembre.

En date de ce lundi 1er février, 1.537.614 personnes avaient reçu une première dose de vaccin contre le Covi-19 depuis le début de la campagne de vaccination en France en décembre, indique Santé publique France.

Quant à la deuxième dose, elle a déjà été injectée à 69.464 personnes.

Pour rappel, le 21 janvier, Olivier Véran avait déclaré sur TF1 que «1,3 à 1,4 million» de Français devraient être vaccinés avant fin janvier et «70 millions, c'est-à-dire la totalité de la population française, d'ici à la fin août».

Pas de report en Île-de-France

Malgré les craintes apparues récemment sur une éventuelle pénurie de doses, l'Agence régionale de santé (ARS) a assuré lundi que la campagne de vaccination se poursuivrait en Île-de-France sans report de rendez-vous pour la première injection.

«L’ARS IDF confirme la trajectoire de la campagne de vaccination dans les semaines à venir qui conduira à assurer en février plus de 100.000 primo injections et plus de 200.000 deuxièmes injections», déclare-t-elle dans un communiqué.

Les pharmaciens vont pouvoir vacciner

Toujours lundi, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a annoncé que les pharmaciens allaient être mobilisés dans la campagne de vaccination avec l'arrivée attendue du produit d'AstraZeneca qui se conserve plus facilement que ceux de Pfizer et Moderna déjà utilisés dans le pays.

Le vaccin AstraZeneca a été approuvé vendredi par l'Agence européenne des médicaments. Mardi, la Haute autorité de santé doit en préciser les modalités d'utilisation, notamment s'il doit être administré plus particulièrement à certaines catégories de population, comme les moins de 65 ans.

En outre, Gabriel Attal n’a pas écarté la possibilité d’acquérir un vaccin russe à condition que l’Agence européenne du médicament et la Haute autorité de santé en France évaluaient qu'il était sûr et efficace.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала