Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le plus répandu des cancers en 2020 affecte spécifiquement les femmes

© Photo Pixabay / PDPicsInscription "cancer" dans un journal
Inscription cancer dans un journal - Sputnik France, 1920, 04.02.2021
S'abonner
Le cancer du sein a été le cancer le plus répandu en 2020, dépassant le cancer du poumon, selon une étude. Les scientifiques craignent une progression de la maladie dans les pays en transition économique.

Pour la première fois, les diagnostics de cancer du sein ont dépassé ceux du cancer du poumon en 2020, rapporte une étude collaborative du Global Cancer Statistics, de l'American Cancer Society (ACS) et du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC).

L’étude souligne que 19,3 millions de nouveaux cas de cancer ont été enregistrés en 2020, dont près de 2,26 millions de cancer du sein, soit 11,7% des diagnostics en la matière. Suivent le cancer du poumon (11,4%) et celui de la prostate (7,3%).

Avec environ 700.000 décès par an, le cancer du sein n’est cependant pas celui qui en provoque le plus. En 2020, c’était ainsi le cancer du poumon qui restait le plus meurtrier, faisant près de 1,8 million de morts (18% des décès totaux), devant les cancers colorectaux (9,4%) et le cancer du foie (8,3%).
L’étude a été publiée dans la revue scientifique CA: A Cancer Journal for Clinicians.

Pays en transition économique

Les scientifiques s’inquiètent de cette augmentation des cancers du sein, notamment dans des pays où leur incidence est traditionnellement basse. La mortalité dans les pays dits en transition suscite ainsi de nombreuses interrogations. Les changements dans les modes de vie de ces sociétés ont un impact sur les facteurs de risques, comme le surpoids, l’inactivité physique et la consommation d’alcool, précise le rapport.

La détection trop tardive du cancer du sein est également un facteur de mortalité dans ces économies en transition.

«Étant donné que les mauvais résultats dans ces pays sont largement imputables à un diagnostic tardif, des efforts sont nécessaires de toute urgence pour promouvoir une détection précoce suivie d'un traitement opportun et approprié», déclare ainsi Hyuna Sung, un des auteurs du rapport, dans un communiqué de presse de l'ACS.

Le même constat est dressé pour le cancer du poumon. Celui-ci reste toujours plus meurtrier dans les pays développés, mais la tendance pourrait s’inverser, 80% des fumeurs résidant aujourd’hui dans des pays à revenu faible ou intermédiaire.

Les scientifiques tablent encore sur une augmentation globale des cas de cancer, prévoyant 28,4 millions de nouveaux cas de cancer en 2040, soit une augmentation de 47% par rapport à 2020.

Ce 4 février, à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le cancer, Emmanuel Macron a annoncé un plan décennal contre la maladie, espérant notamment atteindre les 10 millions de dépistages annuels à l'horizon 2025.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала