Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les Pays-Bas ne tiendront pas Kiev pour responsable pour ne pas avoir fermé son ciel le jour de l'accident du MH17

© SputnikLieu du crash du vol MH17 abattu en Ukraine
Lieu du crash du vol MH17 abattu en Ukraine - Sputnik France, 1920, 06.02.2021
S'abonner
Il n'y a pas de motifs juridiques suffisamment convaincants pour tenir l'Ukraine responsable de la fermeture incomplète de son espace aérien le jour du crash du vol MH17 en 2014, selon le gouvernement néerlandais.

L’Ukraine ne sera pas tenue responsable pour la non-fermeture de son espace aérien le jour du crash du Boeing malaisien en 2014, selon un document publié sur le site du gouvernement néerlandais.

Cette décision repose sur le rapport de la Flight Safety Foundation, organisation internationale, indépendante et à but non lucratif, dont le siège se trouve aux États-Unis, est-il indiqué sur son site officiel.

«Cette enquête n'a pas trouvé de preuves suffisantes que les autorités ukrainiennes […] auraient pu avoir une bonne connaissance de la menace pour l'aviation civile avant l'écrasement du vol MH17», indique le rapport.

«Aucune raison» de réviser sa position

Suite à ces conclusions, le gouvernement néerlandais ne trouve donc aucune raison de revenir sur sa position antérieure (document parlementaire 33997, n°137 du 2 mai 2019).

«Ainsi, il n'existe actuellement aucune base juridique suffisamment convaincante pour que l'Ukraine soit tenue responsable de la fermeture incomplète de son espace aérien», selon le document.

L’Ukraine, en partie responsable?

Comme l’a indiqué auparavant une source contactée par Sputnik, la non-fermeture de l'espace aérien ukrainien aurait été la principale cause de la tragédie du MH17.

En juin 2020, l’avocat néerlandais Boudewijn van Eijck déclarait que les autorités néerlandaises avaient accepté d'enquêter sur les raisons pour lesquelles Kiev n'avait pas fermé son espace aérien aux vols civils dans l'est du pays.

D’après lui, cela aurait pu être effectué pour des motifs militaro-stratégiques, c’est à dire faire en sorte que l'aviation civile puisse servir de bouclier. Selon cette version, il y a eu le 17 juillet 2014 un avion militaire représentant un danger qui se déplaçait dans la zone de conflit et auquel le radar du système antiaérien de Bouk a réagi.

Crash du Boeing

Un Boeing 777 de Malaysia Airlines, effectuant le vol MH17 Amsterdam-Kuala Lumpur, est tombé le 17 juillet 2014 dans l'est de l'Ukraine, coûtant la vie à 298 personnes.

La Russie reste exclue de l’enquête et dénonce les accusations concernant son implication qui, d’après le ministère russe des Affaires étrangères, manquent de fondement.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала