Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La France paie désormais régulièrement ses 250.000 militaires

© AP Photo / Ludovic MarinFlorence Parly
Florence Parly - Sputnik France, 1920, 08.02.2021
S'abonner
En visite à Rambouillet, la ministre des Armées a expliqué que la page du logiciel Louvois qui avait causé tant de soucis était désormais tournée et que depuis l’année 2021, les 250.000 militaires français étaient soldés de façon fiable et juste.

«Louvois, c’est terminé», s’est félicitée la ministre des Armées Florence Parly en s’adressant ce 8 février au personnel du Service du commissariat des armées.

Expliquant que la page d’une «douloureuse décennie» pour l’ensemble du ministère et pour les dizaines de milliers de militaires et leurs familles qui avaient subi les défaillances du logiciel sus-nommé qualifié de «désastre». Et d’annoncer la mise en place de son remplaçant pour le versement de la rémunération des militaires : Source Solde.

«Huit ans après l’initiation de ce projet, ce sont donc des mots très simples et très ordinaires que je suis venue vous dire aujourd’hui: depuis le 1er janvier 2021, nos 250.000 militaires d’active et de réserve sont soldés de façon fiable, juste et satisfaisante. Enfin!», a-t-elle déclaré.

Et de reconnaître qu’en principe, il s’agissait d’une chose qui devrait être complètement ordinaire.

«Et je ne devrais pas être là devant vous aujourd’hui, à nous féliciter de ce qui constitue, en définitive, la moindre des choses: les hommes et les femmes qui protègent la France ont enfin une solde qui ne ment pas, et un bulletin de paie en lequel ils peuvent avoir confiance».

Un système qui «a poussé certains à renoncer à leur volonté»

Mais, comme elle l’ajoute, l’angoisse causée par Louvois «habitait certains militaires» quand ils relevaient leur courrier à la fin du mois.

«On sait que d’autres, absurdement soldés de dix euros pour leur service à la fin du mois, n’ont subsisté que grâce à la solidarité d’un régiment, quand on sait que des familles ont connu des tensions à cause des erreurs du système et que ce même système a poussé certains à renoncer à leur volonté», a-t-elle déploré.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала