Suspecté de blanchiment, le réalisateur des Misérables a été placé en garde à vue à Bobigny

Ladj Ly - Sputnik France, 1920, 10.02.2021
Après que les locaux de son association ont été perquisitionnés fin janvier, le réalisateur Ladj Ly été placé en garde à vue pour «blanchiment, abus de confiance, abus de biens sociaux, faux et usage de faux», a appris Sputnik de source judiciaire. La garde à vue a été levée ce 10 février après-midi.

Le réalisateur des Misérables, Ladj Ly, a été placé le 9 février en garde à vue à Nanterre, où il était interrogé sur des faits de blanchiment, abus de confiance, ABS, faux et usage de faux.

Comme l'a appris Sputnik de source judiciaire, sa garde à vue a été levée le 10 février après-midi. L’enquête préliminaire se poursuit.

​​​Dans le cadre de cette procédure ouverte en février 2020, l'association La Cité des Arts Visuels à Montfermeil, dont Ladj Ly est le fondateur et son frère Amadou, le président, a été perquisitionnée le jeudi 21 janvier. La structure abrite notamment l'école Kourtrajmé, un établissement offrant une formation gratuite en cinéma, sans condition d'âge, ni de diplôme.

Ladj Ly a été déjà été condamné en 2011 à trois ans de prison pour «enlèvement et séquestration». Il a toujours nié son implication.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала