Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Christophe Castaner qualifie Marine Le Pen d’«ennemie de la République»

© AP Photo / Thibault CamusChristophe Castaner
Christophe Castaner - Sputnik France, 1920, 13.02.2021
S'abonner
L’ex-ministre de l’Intérieur a traité Marine Le Pen, dans un entretien au Parisien, d’«ennemie» de la République à cause de «son discours de stigmatisation permanente» et «d'affaiblissement de nos valeurs».

Dans une interview accordée au Parisien, l’ancien ministre de l’Intérieur Christophe Castaner s’en est pris à la présidente du RN, et ceci seulement deux jours après le débat sur France 2 pendant lequel Gérald Darmanin l’avait jugée «un peu molle».

«Marine Le Pen, elle, surfe sur toutes les angoisses, quelles qu'elles soient, sans rien proposer», lance l'élu alors que la présidente du RN et Emmanuel Macron sont désormais au coude à coude dans les récents sondages pour la présidentielle de 2022.

«C'est frappant avec la crise du Covid. Est-ce que nous avons réglé toutes les peurs de ce pays? Non. Est-ce que nous pensions que nous les réglerions toutes? Non plus. Mais nous avons mené des combats avant la crise sanitaire, en faisant baisser le chômage, en rendant du pouvoir d'achat, par exemple par la suppression de la taxe d'habitation», poursuit le député.

«Elle vit dans la demeure idéologique familiale»

Répondant à la question de savoir comment il peut expliquer qu'elle soit si haut dans les sondages, le président du groupe LREM à l’Assemblée indique que Marine Le Pen «profite de l'effacement politique des LR».

«Et puis, la réalité, c'est que depuis plus de trente ans dans ce pays, l'extrême droite de la famille Le Pen est là. Marine Le Pen, c'est un peu la Tanguy de la politique, elle vit dans la demeure idéologique familiale, de père en fille. Moi, mon objectif, c'est d'abord qu'elle ne soit pas première au premier tour de la présidentielle.»

Christophe Castaner fait la différence entre ses «adversaires politiques et les ennemis de la République». «Les ennemis de la République sont mes ennemis. Et Marine Le Pen, par son discours de stigmatisation permanente, d'affaiblissement de nos valeurs, est une ennemie de la République.»

À la question de savoir si Marine Le Men pouvait être élue Présidente de la République, il a répondu que «malheureusement, le pire est toujours possible. Éviter le pire est un combat permanent.»

«Il faut prendre des vitamines»

Le 11 février, Marine Le Pen et Gérald Darmanin ont débattu sur France 2 au sujet de l'islamisme et de l'immigration. Le ministre de l’Intérieur lui a reproché de «ne pas voter les textes» comme la loi antiterroriste de 2017, laquelle permet notamment la fermeture de lieux de culte. «Madame Le Pen dans sa stratégie de dédiabolisation vient à être quasiment un peu dans la mollesse, il faut prendre des vitamines!» a-t-il ironisé.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала