Une mère agressée dans son immeuble avec son nourrisson, Schiappa et Darmanin réagissent

Un bébé - Sputnik France, 1920, 14.02.2021
Le récit d’une jeune mère agressée par son voisin pour une question de stationnement a fait réagir Marlène Schiappa et Gérald Darmanin. Elle a aussi suscité l'indignation de milliers d’internautes. La femme raconte notamment les problèmes rencontrés pour porter plainte et attire l’attention sur la lutte contre les violences faites aux femmes.

Une jeune mère a publié samedi 13 février sur Instagram le récit de son agression par un voisin, une histoire qui a fait réagir Marlène Schiappa.

Amélie Challéat, jeune femme de 36 ans et influenceuse, raconte avoir été frappée par un homme dans son propre immeuble alors qu'elle était avec son nourrisson né prématuré. Il lui reprochait de s’être mal garée.

«Un voisin, homme âgé, blanc, propriétaire, riche, n’a pas supporté que je laisse la voiture 5 mn devant la porte de l’immeuble pour rentrer mon bébé en poussette dans l’immeuble par moins 5 degrés et de la neige partout. Cet homme a voulu m’empêcher de rentrer chez moi avec mon bébé et m’a frappé au visage», raconte-t-elle publiant une photo d’elle avec un hématome autour de la bouche.

«Une femme peut se faire frapper, et ne peut pas porter plainte»

La femme se plaint notamment des difficultés à porter plainte. Depuis mercredi 10 février, elle n’arrive pas à obtenir un rendez-vous au commissariat: elle allaite son bébé encore «trop fragile» et ne peut donc pas s’y rendre.

«Aujourd’hui la police refuse de me donner un rendez-vous et me dit que je dois me présenter et attendre comme tout le monde. Aujourd’hui nous sommes en 2021, une femme avec son bébé malade, peut se faire frapper, et ne peut pas porter plainte», s’indigne-t-elle sur son compte Instagram. «Est-ce que le combat contre la violence faite aux femmes est toujours cause nationale?», se demande Amélie Challéat, s'adressant aux comptes de Gérald Darmanin, Marlène Schiappa, Emmanuel Macron et de la police nationale.

Réaction des autorités

Son post est devenu viral sur Internet et est remonté jusqu'au gouvernement. La secrétaire d’État chargée de la Citoyenneté a réagi en contactant la femme et en mobilisant la préfecture:

​L’affaire n’a pas non plus échappé à l’attention de Gérald Darmanin:

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала