«Ce que nous vivons maintenant n'est pas un rebond, c'est une autre épidémie», estime Didier Raoult – vidéo

© AFP 2022 CHRISTOPHE SIMONProfesseur Didier Raoult
Professeur Didier Raoult - Sputnik France, 1920, 15.02.2021
Invité de La Matinale de CNews ce lundi, le controversé professeur marseillais Didier Raoult a abordé le sujet des variants et des cas de «réinfection». «Ce que nous vivons maintenant n'est pas un rebond, c'est une autre épidémie», assure-t-il.

Alors que plusieurs nouveaux variants du Covid-19 se propagent sur le territoire français, le directeur de l'IHU Méditerranée Infection a accordé un entretien à Laurence Ferrari dans La Matinale de CNews ce 15 février.

Pendant la conversation, Didier Raoult a notamment évoqué la question des variants avec les cas de «réinfection». «On a une cinquantaine de cas de gens qui ont eu deux épisodes d'infection avec deux virus différents», a-t-il expliqué.

«On a défini ça au départ comme une réinfection puis on a vu ensuite que le virus n'est pas le même», a ajouté le professeur marseillais.

​«C'est pas des rechutes»

D’après le spécialiste, «ce que nous vivons maintenant n'est pas un rebond, c'est une autre épidémie». Il a précisé que «tous les nouveaux cas que nous avons actuellement sont dus à des virus qui sont différents des virus que nous avions en mars-avril».

«C'est pas des rechutes, c'est que l'immunité procurée par la première épidémie, chez un certain nombre de personnes, n'est pas suffisante pour protéger contre des virus qui sont proches mais un peu différents», résume le professeur.

«Raoult raconte n'importe quoi depuis un an»

Dans un récent entretien à L’Express, le philosophe Raphaël Enthoven n’a pas mâché ses mots en parlant du directeur de l'IHU Méditerranée Infection. Ainsi, il a tenu à souligner que ce défenseur de l’hydroxychloroquine racontait «n'importe quoi depuis un an». «Il a dit que "trois Chinois qui meurent" ne devaient pas nous inquiéter, il a prétendu, sur fond d'essais bidon, que l'association hydroxychloroquine-azithromycine allait régler le problème du Covid qui tuait "moins que des accidents de trottinette"», a tranché M.Enthoven.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала