Moscou explique s’il est prêt à rompre ses relations avec l’UE

© Sputnik . Alexeï Maïchev / Aller dans la banque de photosLe siège du ministère russe des Affaires étrangères
Le siège du ministère russe des Affaires étrangères - Sputnik France, 1920, 18.02.2021
Tandis que la Russie souhaite toujours une coopération «d'égal à égal, mutuellement avantageuse et respectueuse» avec l’Union européenne, elle est prête au scénario d'une éventuelle rupture, a détaillé la porte-parole de la diplomatie russe, en soulignant que ceci ne serait pas «notre choix».

La Russie est prête à une rupture des relations avec l'Union européenne, mais si cela a lieu un jour, ce sera le choix de Bruxelles plutôt que de Moscou, a expliqué la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

«Au fil des années, pendant des décennies, notre position a été franche, ouverte, transparente, et je pense que c'est très clair, nous sommes favorables à la coopération.Il n'y a qu'une nuance: elle doit être d'égal à égal, mutuellement avantageuse et respectueuse. Sur quelle base? Sur la base du droit international, la charte des Nations unies», a-t-elle détaillé sur la chaîne YouTube Antonimy, interrogée sur le message du ministre des Affaires étrangères sur la volonté de la Russie de mettre fin aux relations avec l'UE.

Maria Zakharova a souligné que la Russie avait toujours préféré développer la coopération et n'avait jamais cherché à couper ses liens avec l'Union européenne.

«La phrase "être prêt" a deux significations. Nous sommes prêts à prendre des initiatives? Non, nous n'avons jamais cherché cela, et nous l'avons démontré chaque année à tous les niveaux. Est-ce que nous sommes prêts à ce que l'Union européenne elle-même y arrive parce qu'elle en parle presque tous les jours? Nous sommes prêts si c'est leur choix. Mais ce n'est pas notre choix», a-t-elle conclu.

Lavrov s’exprime sur les relations avec l’UE

Le 12 février, le ministre russe des Affaires étrangères avait déclaré dans une interview diffusée sur la chaîne YouTube Soloviev Live que la Russie voulait développer ses liens avec l’Union européenne, mais qu’elle était prête à une rupture des relations diplomatiques si Bruxelles adoptait des sanctions créant des risques pour les secteurs sensibles de son économie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала