Moscou invite l’administration Biden à réaffirmer l'inadmissibilité de la guerre nucléaire

© Sputnik . Natalia Seliverstova / Aller dans la banque de photosLe ministère russe des Affaires étrangères
Le ministère russe des Affaires étrangères - Sputnik France, 1920, 24.02.2021
Le chef de la diplomatie russe prône la réaffirmation de l'inadmissibilité de la guerre nucléaire entre Moscou et Washington. Selon lui, cette proposition a été adressée aux États-Unis le 4 février lors de sa conversation téléphonique avec le secrétaire d’État américain.

Intervenant ce 24 février en séance virtuelle de la Conférence sur le désarmement à Genève, Sergueï Lavrov a déclaré avoir proposé lors d'une conversation téléphonique le 4 février au secrétaire d’État américain, Antony Blinken, de réaffirmer l’engagement de la Russie et des États-Unis dans l’inadmissibilité de la guerre nucléaire.

«Nous soutenons systématiquement la réaffirmation de la formule fondamentale par la Russie et les États-Unis, et d'autres membres des cinq puissances nucléaires, selon laquelle il ne peut y avoir de gagnants dans une guerre nucléaire et qu'elle ne devrait jamais être déclenchée», a-t-il déclaré en rappelant sa proposition faite au secrétaire d’État américain.

Le ministre russe des Affaires étrangères a noté que garantir la retenue dans le contexte de la dénonciation du Traité sur l'élimination des missiles à portée intermédiaire et à plus courte portée (FNI) restait une question prioritaire.

«Notre proposition reste en vigueur: nous ne déploierons pas de tels missiles au sol dans les régions où de mêmes moyens de conception américaine ne seront pas déployés. Nous appelons les pays de l'Otan à prendre des mesures réciproques similaires. Nos propositions spécifiques sur les mesures de vérification mutuelle sont bien connues», a ajouté le ministre.

Une proposition déjà évoquée par la Russie

Auparavant, la Russie avait proposé à plusieurs reprises à Washington de réaffirmer, en tant que grandes puissances nucléaires, la thèse de Gorbatchev-Reagan selon laquelle une guerre nucléaire ne devrait jamais être déclenchée et qu'il ne peut y avoir de gagnants, mais l’administration Trump avait refusé.

En 1985, ce concept de guerre nucléaire qui excluait la notion de vainqueur a été approuvé par le Président de l’URSS, Mikhaïl Gorbatchev, et son homologue américain, Ronald Reagan.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала