Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Défense arménienne explique le passage d'avions militaires au-dessus d’Erevan

© Sputnik . Sputnik / Aller dans la banque de photosUne manifestation de l'opposition à Erevan, le 26 février 2021
Une manifestation de l'opposition à Erevan, le 26 février 2021 - Sputnik France, 1920, 26.02.2021
S'abonner
Observés les 25 et 26 février, des journées marquées par des manifestations pro-gouvernementales et d’opposition, des avions militaires ont survolé la capitale arménienne de manière planifiée, a fait savoir auprès de Sputnik un représentant du ministère de la Défense de ce pays.

Après que des avions militaires ont été observés lors de manifestations dans le ciel d’Erevan, capitale arménienne, un représentant du ministère de la Défense de ce pays a pointé auprès de Sputnik le caractère routinier de tels vols.

En répondant à la question de savoir si les vols étaient planifiés, Guévorg Altounian a répondu par l’affirmative.

Des aéronefs ont survolé la ville les 25 et 26 février pendant les manifestations qui ont eu lieu au centre de la capitale.

Tensions en Arménie

Une crise politique s’est déclenchée en Arménie après les propos du Premier ministre Nikol Pachinian au sujet des missiles russes Iskander. Il a notamment affirmé qu'ils étaient utilisés pendant le conflit militaire au Haut-Karabakh, mais n’ont «pas explosé ou n’ont explosé qu’à 10%». l’Azerbaïdjan et la Russie démentent pour leur part l'utilisation de ces missiles.

Le Président du pays a limogé à la demande de son Premier ministre le chef adjoint de l’état-major qui, à en croire la presse, a tourné en dérision les propos de Pachinian.

Puis l’état-major des Forces armées arméniennes a exigé la démission du Premier ministre. En qualifiant cet appel de tentative de coup d’État, Nicol Pachinian a invité le 25 février ses partisans à se réunir place de la République à Erevan. Ses sympathisants ont manifesté le même jour face à l’opposition. Cette dernière a également érigé des barricades tout en demandant sa démission.

De nouveaux rassemblements ont eu lieu à Erevan ce 26 février. Les chefs de l’opposition ont été reçus par le Président Armen Sarkissian.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала