Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un test de moins de 48h bientôt obligatoire à la frontière avec l’Allemagne

Metz, Moselle - Sputnik France, 1920, 28.02.2021
S'abonner
La préfecture de Moselle, classée zone affectée par les variants de Covid-19 par l’Allemagne, fait savoir que toute personne voulant entrer sur le territoire allemand depuis ce département devra présenter un test PCR ou antigénique, avec prélèvement de moins de 48 heures, à partir du 2 mars.

Un test antigénique de moins de 48 heures sera demandé pour passer la frontière entre la Moselle et l’Allemagne qui a placé le département français en zone à risque maximale en raison de la circulation de variants du Covid-19, a annoncé le secrétaire d'État français aux Affaires européennes.

«Nous avons négocié avec les Allemands pour que les passages restent permis, pour que ces tests soient des tests antigéniques, plus rapides, plus faciles à faire», a déclaré Clément Beaune sur BFM TV.

Les contrôles se feront de façon aléatoire et pas aux points de passage de la frontière afin d'éviter de pénaliser la vie locale, a-t-il précisé.

La préfecture de Moselle a indiqué de son côté que ces tests, PCR ou antigénique, seraient obligatoires à partir de mardi 2 mars.

«Une obligation de déclaration électronique à chaque entrée sur le territoire allemand» sera également obligatoire, a ajouté la préfecture dans un communiqué, consulté par l’AFP.

Clément Beaune s'est d’ailleurs réjoui que les négociations avec Berlin aient pu éviter une fermeture de la frontière, un sujet évoqué dans la semaine par le Président Emmanuel Macron et la chancelière Angela Merkel.

60% de cas de variant sud-africain

Le Premier ministre français, Jean Castex, a précédemment annoncé que la Moselle, un des 20 départements placés sous surveillance, comptait 60% de cas de variant sud-africain, plus contagieux et potentiellement plus résistant aux vaccins, un chiffre qui inquiète à Paris comme à Berlin.

Le président de la région Grand Est, Jean Rottner, avait jugé «unilatérale» et «extrêmement brutale» la décision de l'Allemagne de classer la Moselle en zone à risque maximal.

L'Allemagne a mis en place des contrôles de douane systématiques avec la République tchèque et le Tyrol autrichien.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала