Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Approcher les phoques sur cette plage du Pas-de-Calais risque de coûter 135 euros

© Sputnik . Alexey Danichev / Aller dans la banque de photosUn phoque gris
Un phoque gris - Sputnik France, 1920, 02.03.2021
S'abonner
Alors que des colonies de phoques se sont installées sur des bancs de sable à proximité de Calais, la police de l’environnement a renforcé ses patrouilles afin d’empêcher des promeneurs curieux de s’en approcher.

Depuis mi-février, plusieurs centaines de phoques peuvent être observés au niveau du phare de Walde à Mack, près de Calais. Face aux hordes de promeneurs qui tentent de s’en approcher, l’Office français de la biodiversité (OFB) a renforcé ses patrouilles depuis le week-end du 27 et 28 février, rapporte La Voix du Nord.

Les curieux qui s’approchent trop près de ces animaux risquent une amende de 135 euros. Pas question ici de confinement ou de couvre-feu: la perturbation intentionnelle d’espèces protégées constitue également une contravention de 4e classe, d’après l’article 411.1 du code de l’environnement, indique le quotidien.

Ce week-end, les agents de l’environnement n’ont toutefois pas sanctionné les promeneurs.

«Samedi après-midi, de 13h30 à 17 heures, les agents ont sensibilisé environ 80 personnes, cela s’est passé dans une ambiance bon enfant. Dimanche, ils ont aussi fait de la sensibilisation», a déclaré une responsable de l’OFB.

«Mais s’ils voient que cela ne rentre pas dans la tête des gens, ils passeront à la vitesse supérieure», prévient-elle.

Menace pour les phoques

L’OFB a pris cette mesure après avoir été alertée par plusieurs associations. Des centaines de personnes profitent parfois de la marée basse pour trop s’approcher et perturber la tranquillité de ces animaux. Une femelle, épuisée par le dérangement, a été retrouvée mourante sur le sable par la Ligue protectrice des animaux (LPA) de Calais.

«Cette invasion de curieux effarouche les phoques et les mères apeurées abandonnent leur petit pour gagner la mer», explique Marcel Charpentier, président de l’association.

Son centre accueille déjà plusieurs jeunes phoques, retrouvés abandonnés sur la plage. Selon lui, le danger concerne également les promeneurs imprudents qui pourraient se retrouver piégés par la marée.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала