Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Il voulait «enlever un cheveu sur sa poitrine»: un homme condamné pour agression sexuelle sur une policière

© Sputnik . Oxana BobrovitchPolice nationale
Police nationale - Sputnik France, 1920, 02.03.2021
S'abonner
Un simple relevé d’empreintes a tourné à l’agression sexuelle à Rennes. Un homme a été condamné pour des gestes déplacés sur une policière.

Un homme de 24 ans a été condamné à deux mois de prison, pour avoir agressé une policière à Rennes, rapporte Ouest-France. Lors d’un relevé d’empreintes, le prévenu avait en effet caressé la poitrine de l’agent à deux reprises. Excédée, la fonctionnaire lui aurait alors asséné une claque.

L’accusé s’est défendu de toute mauvaise pensée, expliquant avoir seulement voulu «enlever un cheveu» sur la poitrine de la policière. Son avocate a plaidé la relaxe, arguant qu’il fallait «une intention pour caractériser l’agression sexuelle» mais la justice ne l’a pas suivi, relate Ouest-France.

«Je ne pouvais pas ne rien dire»

Le procureur réclamait pour sa part quatre mois de prison, s’appuyant notamment sur les images de la vidéosurveillance montrant la réaction de la policière, «qui s’est sentie agressée».

La justice a finalement tranché pour deux mois d’emprisonnement, obligeant l’agresseur à verser également 350 euros à sa victime. Celle-ci a précisé subir quotidiennement des comportement malvenus.

«Je suis confrontée à beaucoup de gestes déplacés, mais là je ne pouvais pas ne rien dire», a-t-elle déclaré, selon Ouest-France.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала