Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Lavrov critique l’idée de l’UE d’introduire des passeports Covid car contraire à la vaccination bénévole

© Sputnik . Le service de presse du ministère russe des Affaires étrangères / Aller dans la banque de photosSergueï Lavrov
Sergueï Lavrov - Sputnik France, 1920, 02.03.2021
S'abonner
Sergueï Lavrov estime que l’idée de l’UE de mettre en place des passeports Covid est contraire au principe de vaccination bénévole et prévient contre toute discrimination de la population russe.

Sergueï Lavrov a évoqué ce mardi 2 mars l’intention de l’UE d’introduire des certificats vaccinaux facilitant les déplacements.

«À ce que je comprends, il s’agit d’une idée qui est encore en développement. Selon nos collègues en Europe, elle suscite une attitude contradictoire dans les pays européens et ce projet de la bureaucratie bruxelloise est pris au sérieux. Beaucoup s’expriment de la façon suivante: il s’avère que ce projet est contraire aux règles de la bureaucratie car les pays de l’Union européenne ont décidé que la vaccination est une affaire bénévole», a-t-il indiqué lors d’une conférence de presse à l’issue de sa rencontre avec le ministre des Affaires étrangères d’Ouzbékistan.

M.Lavrov estime que l’adoption d’un tel passeport «sera contraire au principe du bénévolat».

«Cela veut dire que les gens y seront forcés s’ils veulent se déplacer et en Europe la population envisage mal sa vie sans se déplacer entre les pays de l’Union européenne», a détaillé le ministre.

Éviter toute discrimination des Russes

Le chef de la diplomatie russe espère cependant que la mise en place de certificats vaccinaux dans l’UE ne discriminera pas les citoyens russes.

«Nous avons informé, à notre niveau, nos collègues de l’UE que nous comptons sur des décisions qui ne discrimineront pas les Russes», a-t-il précisé.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen avait précédemment annoncé qu’une proposition législative visant à développer un passeport électronique individuel relatif au Covid serait présenté avant fin mars.

Celui-ci contiendrait des informations susceptibles de faciliter les déplacements, notamment le fait qu'une personne a été vaccinée, ou qu'elle a déjà été malade et dispose d'anticorps, ou encore qu'elle a effectué un test Covid négatif.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала