Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Moscou appelle à «ne pas jouer avec le feu» après l'adoption de nouvelles sanctions US

© Sputnik . Alexeï Maïchev / Aller dans la banque de photosLe siège du ministère russe des Affaires étrangères
Le siège du ministère russe des Affaires étrangères - Sputnik France, 1920, 02.03.2021
S'abonner
La Russie a appelé les États-Unis à «ne pas jouer avec le feu» après l'adoption de nouvelles sanctions américaines contre Moscou en lien avec l'affaire Navalny. Avant de promettre de réagir.

L'adoption de nouvelles sanctions américaines contre la Russie est une démarche hostile qui recevra une réponse, a déclaré ce mardi 2 mars le ministère russe des Affaires étrangères, invitant Washington à «ne pas jouer avec le feu».

«L'administration américaine a entrepris une démarche hostile contre la Russie, annonçant, en duo avec l'Union européenne, de nouvelles sanctions pour "punir Moscou" [...]. Malgré la passion des États-Unis pour les sanctions, nous continuerons de défendre systématiquement et résolument nos intérêts nationaux, en repoussant toute agression. Nous exhortons nos collègues à ne pas jouer avec le feu», a indiqué le ministère.

Qualifiant les sanctions, que Washington lie à l'affaire Navalny, de nouvelle tentative d'ingérence dans les affaires intérieures de la Russie, la diplomatie russe a promis une réaction qui ne sera pas forcément symétrique.

«L'absurdité triomphe lorsqu'une provocation délibérée -le prétendu "empoisonnement" d'Alexeï Navalny par des "agents toxiques"- est annoncée comme prétexte pour de nouvelles sanctions. Tout cela n’est qu’un prétexte pour continuer d’interférer ouvertement dans nos affaires intérieures. Nous ne le tolérerons pas. Nous réagirons sur la base du principe de réciprocité, mais pas forcément de façon symétrique», a poursuivi le ministère.

Moscou a invité Washington à respecter ses engagements au lieu de se lancer dans une nouvelle confrontation. Selon lui, «les projets visant à imposer quelque chose à la Russie au moyen de sanctions ou d'autres pressions ont échoué dans le passé et échoueront maintenant».

«Les États-Unis devraient veiller à s'acquitter honnêtement de leurs obligations, par exemple de détruire leurs armes chimiques, alors que la Russie n'en a tout simplement plus depuis 2017», a conseillé le ministère russe des Affaires étrangères.

Nouvelles sanctions contre Moscou en lien avec l'affaire Navalny

Les États-Unis et l'Union européenne ont imposé ce mardi 2 mars des sanctions à l’encontre de responsables et entités russes qui, selon eux, seraient impliqués dans l'empoisonnement présumé et la condamnation à un temps de détention du blogueur et opposant russe Alexeï Navalny.

Celui-ci, fondateur du Fonds de lutte contre la corruption (FBK), a vu sa peine avec sursis commuée en prison ferme à la mi-février. La justice russe a pris cette décision suite à la violation par l'opposant des conditions de son contrôle judiciaire. Pour le blogueur et ses partisans, cette condamnation est politique.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала