Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Il faut arrêter d’aider l’Afrique» car cette «aide suscite une détestation», assure Zemmour

© AFP 2021 SAMEER AL-DOUMYEric Zemmour à la Convention de la Droite en 2019
Eric Zemmour à la Convention de la Droite en 2019 - Sputnik France, 1920, 03.03.2021
S'abonner
Sur CNews, Éric Zemmour a critiqué les logiques d’aides à l’Afrique, spécialement celles venues d’Europe, estimant qu’elles attisaient les rancœurs. Il dénonce en outre une stratégie ancrée dans le passé.

Alors que l’Assemblée nationale planche sur une réforme de l’aide au développement, Éric Zemmour a fustigé la main tendue aux pays africains, sur CNews. Le polémiste a affirmé que ces aides donnaient lieu à une forme de rancœur et de détestation, notamment lorsqu’elles venaient des pays ayant colonisé le continent.

«Je pense qu’il faut arrêter d’aider l’Afrique. Cela suscite une rancœur et une détestation des gens qui aident. Les gens qui sont aidés détestent ceux qui aident, surtout quand c’est l’ancien colonisateur», a-t-il ainsi déclaré sur la chaîne.

Éric Zemmour s’est par ailleurs interrogé sur les critères d’attribution de ces aides. Il a pointé du doigt des discours politiques et idéologiques cachant une forme d’ingérence.

«On va imposer des critères, la politique sanitaire, l’écologie, l’égalité hommes-femmes, les politiques de genre… mais de quoi se mêle-t-on? Comme d’habitude on veut imposer notre idéologie à des gens qui n’en ont que faire», a-t-il expliqué sur la chaîne d’information.

Une stratégie «qui fleure bon les années 60»

Le polémiste, qui pourrait être tenté par un destin présidentiel, a par ailleurs estimé que l’actuelle aide au développement envers l’Afrique ne correspondait plus aux exigences modernes.

Fustigeant une stratégie qui «fleure bon les années 60», il a expliqué que la situation des pays africains n’était plus la même aujourd’hui qu’au sortir de leur indépendance. Il a également comparé le développement en Afrique avec celui des anciennes colonies d’Asie.

«On fait comme si on était toujours en 1970. En 1970, tous ces pays-là sortaient de l’indépendance, étaient pauvres, n’avaient pas de structures étatiques […] donc l’ancienne puissance coloniale les aidait, c’était humain. Aujourd’hui, il y a eu entretemps la mondialisation, les pays asiatique qui eux aussi avaient été colonisés se sont développés à une vitesse phénoménale […] sans aide», a rappelé Éric Zemmour.

Le polémiste a par ailleurs affirmé que l’aide au développement venait contrebalancer les interventions militaires française sur le sol africain, afin de «ne pas réveiller le fantôme de la France colonisatrice». Il a conclu en dénonçant une politique française sur le continent «pétrie de contradictions». «Jamais l’administration française n’a aussi peu connu l’Afrique», a-t-il déclaré.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала