Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Macron songerait à rendre obligatoire la vaccination du personnel hospitalier

© Photo Pixabay / fernandozhiminaicelaUn médecin avec un stéthoscope (image d'illustration)
Un médecin avec un stéthoscope (image d'illustration) - Sputnik France, 1920, 04.03.2021
S'abonner
Lors du Conseil de défense, Emmanuel Macron a demandé à ce que tous les soignants des hôpitaux et Ehpad soient vaccinés. Une piste d’obligation vaccinale est à l’étude, selon les informations des Échos.

Le Président a mis un «bon coup de pression» sur la vaccination du personnel hospitalier lors du dernier Conseil de défense qui s’est tenu mercredi 3 mars, selon un participant. Il a demandé de faire en sorte que les soignants soient tous vaccinés contre le Covid-19.

«Dans les services Covid, on a 80% de vaccinés, mais ailleurs beaucoup moins. Ce n'est pas possible. C'est inacceptable. Le Covid-19 est devenu la première maladie nosocomiale à l'hôpital», confie aux Échos la source.

«Vous êtes gentils, mais tant que vous avez des vaccins dans les frigos, je ne reconfinerai pas les gens. Soyez bons avec la vaccination», aurait assuré le Président lors du Conseil de défense.

À ce stade, l'obligation vaccinale n'a pas été arbitrée, mais elle est à l'étude. «C'est une piste de travail parmi d'autres», nuance l’entourage du Président.

Une proportion insuffisante

Dans les Ehpad, le personnel est vacciné à 41 %, une couverture insuffisante pour éviter que le virus ne s'introduise sur place, note le quotidien.

À l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), au 1er mars, 36% du personnel médical avait reçu au moins une dose. De plus, les soignants boudent le vaccin d’AstraZeneca, lui préférant les vaccins à ARN messager réputés plus efficaces, poursuit l’article.

Parmi les médecins généralistes libéraux, l'adhésion à la vaccination est de l’ordre de 50-60%, explique Daniel Guillerm, président de la Fédération nationale des infirmiers (FNI).

«C'est une question d'éthique: peut-on vacciner quand on ne l'est pas soi-même ? Et puis si on se rend responsable d'un cluster, par exemple à l'hôpital, quid de votre responsabilité juridique?», s’indigne le syndicaliste.

Une partie des salariés hospitaliers rencontrent des difficultés pratiques, raconte Florence Arnaiz-Maumé, une déléguée générale du Synerpa qui représente les établissements privés, car ils doivent se rendre dans un centre de vaccination ou prendre rendez-vous avec leur médecin traitant.

Un appel à une vaccination obligatoire des soignants

La veille, François Chast, chef du service de pharmacie clinique de l'hôpital Necker à Paris, a adressé une lettre à une centaine de collègues dans laquelle il insiste pour que la vaccination contre le Covid-19 soit obligatoire pour le personnel hospitalier.

«On observe que, qu'il s'agisse de l'hôpital ou des Ehpad, les personnels sont peu enclins à l’utiliser pour eux-mêmes. C’est tout à fait paradoxal dans des professions qui devraient plutôt être exemplaires du point de vue de la vaccination. Je suis de ce fait un peu désolé d'observer que les soignants rechignent à se faire vacciner», s’étonne-t-il auprès de France Inter.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала