Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Un sondage donne la personnalité politique préférée des Français

© Photo pixabay/RGY23Un drapeau français
Un drapeau français - Sputnik France, 1920, 05.03.2021
S'abonner
Huit mois après son départ de Matignon, Édouard Philippe est la seule personnalité politique à recueillir plus de 50% d’opinions favorables. Selon le baromètre Elabe pour Les Echos et Radio classique, le maire du Havre est apprécié non seulement par les électeurs de Macron, mais aussi à droite et à gauche.

Quelle image ont les Français des principales personnalités politiques? Quelles sont leurs personnalités préférées? Сes questions ont été posées par le baromètre Elabe. Et parmi l'ensemble des personnalités du classement, c’est Édouard Philippe qui est le seul à dépasser les 50% d'opinions favorables.

Emmanuel Macron - Sputnik France, 1920, 04.03.2021
La cote de confiance de Macron baisse encore un peu, selon un sondage 
Selon ce sondage réalisé pour Les Echos et Radio classique, 54% des Français ont du maire du Havre une bonne image, quand seulement 30% en ont une mauvaise.

Il devance ainsi Nicolas Hulot (47%), Roselyne Bachelot qui enregistre un recul de sept points dans sa popularité (38%), Olivier Véran (35%), Bruno Le Maire (32%) et Jean-Yves Le Drian (30%).

Plus populaire que Sarkozy à droite

Si ce sont les électeurs d'Emmanuel Macron qui le privilégient (83%), il est aussi apprécié à gauche et à droite. Ainsi, il recueille 49% de bonnes opinions chez les sympathisants de gauche et devient aussi la personnalité la plus populaire à droite avec 74% d'opinions favorables, devançant Nicolas Sarkozy de neuf points (65%).

«On aurait pu penser que le silence équivaudrait à l'oubli. Mais les périodes où les politiques ne sont pas dans le jeu des polémiques et des petites phrases sont toujours protectrices en termes d'image. Dans un contexte de crise sanitaire, le fait qu'il ne fasse pas entendre de critique lui donne une forme de hauteur de vue», estime Bernard Sananès, président de l'institut Elabe.
Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала