Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une comète qui fait un arrêt près de Jupiter intrigue les scientifiques

CC0 / Buddy_Nat / Une comète
Une comète - Sputnik France, 1920, 06.03.2021
S'abonner
Pour la première fois, des chercheurs de la NASA ont réussi à prendre une photo détaillée d’une comète qui s’est approchée des astéroïdes suivant la même orbite que Jupiter. D’après eux, il s’agit d’un arrêt temporaire avant que ce corps céleste ne poursuive son voyage vers la Terre et ses planètes voisines.

Après avoir parcouru quelques milliards de kilomètres vers le Soleil, un corps céleste s’est temporairement arrêté près des astéroïdes troyens de Jupiter où il a été récemment observé par le télescope Hubble, indique un communiqué de la NASA.

Une comète qui fait un arrêt près de Jupiter intrigue les scientifiques - Sputnik France, 1920, 06.03.2021
P/2019 LD2

Ce corps, qui a toutes les caractéristiques pour être classé parmi les comètes, a été baptisé P/2019 LD2.

«Seul Hubble pouvait détecter des caractéristiques propres à une comète active aussi loin et avec une qualité aussi élevée. Les images montrent clairement ces caractéristiques, telles qu'une queue large d'environ 400.000 miles [environs 650.000 kilomètres] de long et ainsi que sa chevelure et des jets autour de son noyau», a déclaré Bryce Bolin, chercheur à l’observatoire Hubble.

Les simulations informatiques montrent que la comète a basculé près de Jupiter il y a environ deux ans mais a été ensuite renvoyée par sa gravitation vers un groupe d'astéroïdes troyens qui partagent l’orbite de la planète autour du Soleil et se trouvent à environ 700 millions de kilomètres de cette géante gazeuse.

Ses origines et son destin

Selon toute probabilité, ce corps céleste faisait initialement partie de la ceinture de Kuiper, située au-delà de l'orbite de Neptune et composée de millions d'autres corps, restes de la formation des planètes du Système solaire. Parfois des collisions entre eux modifient radicalement leur orbite en les poussant vers l'intérieur.

C’est ainsi que commence leur migration d’une planète à l’autre qui chaque fois modifie leur trajectoire avant qu’ils n’atteignent le Système solaire interne, soit la zone qui comprend Mercure, Vénus, la Terre et Mars.

Les chercheurs estiment qu’un tel voyage peut prendre environ cinq millions d'années avant le passage de la frontière du Système interne. Leur destin peut être différent: soit ils se désintègrent totalement en s’approchant du Soleil, soit ils entrent en collision avec l’une des planètes, soit ils s'aventurent à nouveau vers Jupiter et sortent du Système solaire, ce qui est le plus probable.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала